Town & Country – Mars 2016

 

L’histoire de Cendrillon.

Kenneth Branagh a choisi lui-même Lily James pour incarner l’héroïne de son conte de fée, il y a un côté magique à la carrière de la starlette britannique qui a une ascension extraordinaire. Ne vous attendez pas à ce que sa prochaine transformation soit aussi douce.

Quand Kenneth Branagh a accepté de diriger Cinderella, les auditions avaient déjà commencé depuis longtemps. Des centaines d’actrices étaient venues faire des lectures pour le rôle. Un après-midi quelques vidéos étaient diffusées, et Kenneth Branagh n’y faisait pas vraiment attention jusqu’à ce qu’il entende une voix qui avait tout ce qu’il pensait devoir retrouver dans le personnage d’Ella : innocence, musicalité et chaleur. Pas une once de cynisme.

L’audition était celle d’une actrice venue pour le rôle d’une des demi-sœurs diaboliques. C’était en 2012 et Lily James profitait d’un début de célébrité après avoir passé une saison dans la peau deLady Rose dans Downton Abbey – rôle pour lequel elle avait du teindre ses cheveux bruns en blond. Quand elle est venue à l’audition, le directeur de casting lui a dit qu’elle aurait aussi bien pu postuler pour Cendrillon. « Honnêtement, je ne pense pas qu’on me l’aurait demandé si j’étais brune » répond Lily James.

Kenneth Branagh recherchait une jeune femme qui puisse être bienveillante, sans être ironique, et qui ait « une habileté naturelle à être heureuse sans que cela dépende d’un homme ou de choses. » Il l’a trouvé en Lily James, et le film (en grande partie grâce à son bon sens raffiné) est devenu un ovni d’Hollywood : un blockbuster pour adultes issu d’un conte.

Au bout d’un moment pendant ma matinée à discuter avec Lily James au dessus d’un plat de saumon fumé et d’œufs brouillés dans un café d’une chaîne au beau milieu d’Highgate au nord de Londres, l’actrice de 25 ans me dit qu’elle se reconnait dans le chagrin et le regret. « Ça peut être épuisant, mais j’apprécie les émotions plus profondes, » dit-elle assez sérieusement. La seconde suivante elle éclate de rire en constatant qu’elle portait son pull à l’envers. Elle tire sur l’étiquette et note sèchement qu’au moins, c’est un Saint Laurent. Cela me rappelle une remarque que Kenneth Branagh a fait à propos d’elle, ce qui lui a plu en premier c’est sa capacité à rire si fort qu’elle en grogne. Et cette énergie naturelle et rebondissante est, pour l’instant, son talent caractéristique. Le chagrin et le regret devront attendre.

Lily James admet, à contre-cœur, que des personnages qu’elle a joué, Rose de Downton Abbey est probablement celui qui est le plus proche d’elle : qui aime s’amuser, chaleureuse et un peu malicieuse. Elle n’est pas précieuse et semble oublieuse de ce dont elle à l’air. Après avoir été recrutée récemment pour War and Peace sur BBC, elle met le feu au classique de Tolstoy, mettant en lumière le passage qui décrit Natasha pour la première fois « ‘Ceci n’est pas une femme magnifique mais pleine d’entrain – des yeux vifs…’ Je l’ai écrit et envoyé à mon agent en ajoutant ‘J’ai hâte de la jouer.’ »

Sans vouloir rabâcher l’analogie sur Cendrillon, l’actrice a une certaine qualité en commun avec ce personnage. Assise là avec son sweat à l’envers, elle se fond parfaitement dans notre monde ordinaire. Mais quand vous la mettez devant la caméra, elle irradie comme si elle était de la poussière de fée. Elle rappelle à Burr Steers, directeur de Pride and Prejudice and Zombies « Jessica Lange quand elle était plus jeune, dans The Postman Always Rings Twice ou Frances. Lily a ce genre de sex-appeal et de glamour. » Zombies est basé sur le best-seller parodique de Seth Grahame-Smith, qui imagine un monde dans lequel les personnages de Jane Austen se battent contre les zombies de l’apocalypse. Comme l’a écrit un critique qui a aimé le livre « Ce qui commence comme un gadget, se termine avec un regain d’amour pour l’incontestable attrait de Jane Austen. » Et on peut dire la même chose du film, qui contient autant d’action, que d’horreur et d’humour. Et Lily Jamesbottant des derrières en mode Shaolin en toge paraît même plausible. « Elle amène beaucoup de peps, raconte Burr Steers, un baril de poudre d’émotion. »

Avant le petit-déjeuner, nous nous promenons dans un parc du nord de Londres. Lily James en grosse bottes de biker noires, bonnet gris et trench coat en cuir, ressemble bien à la fan de musique indépendant qu’elle est. Pour se mettre dans la peau d’un personnage, elle utilise toujours la musique, son premier amour. Pour War and Piece, elle écoutait « Whitney Houston et Radiohead« . Pour Zombies c’était « un peu plus hardcore, de la drum and bass et FKA Twigs. »

Lily James a amené du pain pour donner aux canards du coin, on s’est arrêté pour qu’elle en lance quelques morceaux dans l’étang, au moment où une volée de pigeons descend sur elle, au point de se débattre les bras au dessus de la tête. Ce qui aurait du être un moment pittoresque se transforme en nouvelle occasion de se moquer vivement d’elle-même. « Pour être honnête, dit-elle plus tard, après avoir abandonné le pain, je n’ai plus vraiment envie de faire d’héroïne classique pour le moment. »

À cette fin elle a signé pour jouer une américaine dans Baby Driver d’Edgar Wright, une virée criminelle avec Jamie Foxx et Ansel Elgort. Elle jouera aussi une résistante allemande dans The Kaiser’s Last Kiss, avec Christopher Plummer ; et elle a été prise pour le rôle de Gertrude Ederle, la première femme a avoir traversée la Manche dans Young Woman and the Sea de Jerry Bruckheimer. Comme ils le diraient dans Zoolander, Lily James est vraiment à la mode en ce moment.

Julian Fellowes, le créateur de Downton Abbey, se rappelle les mots du directeur de casting de la série quand il lui a tendu sa vidéo d’audition : « ‘Si tu veux cette fille, il faut y aller maintenant.’ On savait qu’elle ferait partie de ceux qui comptent, et on a pas pu attendre. De temps en temps il y a quelqu’un qui sort de l’école de comédie dramatique et qui est déjà au top, c’est elle. Alors que pour la plupart d’entre nous il s’agit plutôt d’escalader une montagne de verre avec un cure-dent. »

Effectivement, peu de temps après être sortie de l’école Guildhall School of Music and Drama de Londres, Lily James a encensé les critiques pour Desdemona, dans une version très applaudie d’Othello avec Dominic West. (« On pourrait avoir une nouvelle star sous la main, » écrivait le critique du Daily Mail.) Il y a évidemment les films oubliables, Lily James adopte une expression d’horreur amusée quand je lui dis que j’ai vu Fast Girls et Wrath of The Titans. Mais son ascension a été, à tout point de vue, rapide. Cendrillon lui a d’ailleurs apporté une drôle de fan base. Peu après la sortie du film, alors qu’elle se relaxait dans la piscine d’un hôtel à Los Angeles, elle a été prise à part par des filles de 8 ans. « Je ne voulais pas casser le mythe, raconte l’actrice, qui trouvait ça compliqué en bikini. J’ai voulu faire comme si j’étais Ella en quelque sorte. Elles m’ont demandé ‘Où sont tes soeurs ? La magie est-elle vraie ?’ Évidemment que c’est vrai ! Courage et gentillesse, courage et gentillesse. »

Si l’actrice semble être chargée à bloc, « elle ne semble pas avoir conscience de ça elle-même », ditJulian Fellowes. « Il n’y a pas une once de folie qui permette d’atteindre ce niveau de puissance au lancement. Elle a juste l’air – j’hésite à dire ça parce que ça peut paraître chiant – d’être une femme bien. »

Lily James dit avoir suivi une amie du lycée (« L’apogée de ce que je voulais être. ») à l’école d’art dramatique, mais il y a toujours eu une grande chance pour qu’elle finisse actrice. Son père Jamie Thomson, qui est mort d’un cancer en 2008 était acteur et musicien. La mère de son père, l’actrice américaine Helen Horton, était, parmi beaucoup d’autres, la voix de l’ordinateur de bord dans Alien.

Lily James (qui a pris le nom de son père comme surnom professionnel) a grandi à Esher, Surrey, avec ses parents et ses deux frères, un plus âgé, un plus jeune. Elle préférait Harry Potter (« J’étais complètement obsédée ! ») à la littérature anglaise, mais elle était une inconditionnelle des histoires, surtout celles inventées par son père, un raconteur d’histoires invétéré. « On était dans un pédalo, raconte-t-elle affectueusement d’un voyage familial en Espagne, on tournait en rond des heures et des heures alors qu’il nous racontait l’histoire de Mermintrude la vache. »

Sa fixette sur Harry Potter lui vaudra d’être envoyée en internat dès 13 ans. Elle a fini dans une école spécialisée dans les arts dramatiques, non loin d’un petit village de l’Hertfordshire portant le nom « Potteresque » de Tring. Elle décrit son comportement particulièrement vilain, notamment ses sorties au village le week-end, pour se souler. « L’infirmière commençait à nous faire passer des alcootests, dit-elle, donc on suçait des pièces pour neutraliser notre haleine. »

Les longues heures sur le plateau lui ont donné le temps de lire « tout ce que j’ai raté en grandissant. » Shakespeare est devenu une passion lorsqu’elle a commencé à en jouer des rôles. En ce moment, elle se prépare pour une tournée londonienne en tant que Juliet, avec son Prince Charmant de Cendrillon, Richard Madden. Ils seront réunis par Branagh, qui dirige la pièce pour sa nouvelle entreprise Garrick Theatre Company. Comme les premiers posters torrides le montrent, ça n’est pas le conte pour maman.

Il n’est pas anodin que M. Ken, un connaisseur de talents réputés, ai pris Lily James sous son aile. L’actrice le décrit comme « un très grand modèle. » Ce qu’elle apprend avec lui c’est « à marier l’esprit et les émotions dans Shakespeare. Il est tellement engagé émotionnellement dans tout ce qu’il entreprend. »

Dans sa vie privée, elle navigue dans des eaux très troubles, souvent peuplées de trolls – comme les paparazzis qui l’ont filée quand elle était avec ses collègues de Zombies et petit-ami d’une année,Matt Smith, un ancien Dr Who, ce qui équivaut à être hyper célèbre en Angleterre. (Matt Smith a également été, par coïncidence, la star de la comédie musicale londonienne American Psycho, voir plus loin.) En 2014, Matt Smith a été la victime de hackers qui ont publiés des photos de lui nu avec sa petite-amie de l’époque Daisy Lowe. « C’était terrifiant et tellement injuste, dit Lily James. Tu prends conscience que tu… On ne devrait pas avoir à se censurer ainsi. Je commence à penser comme ça, et c’est vraiment triste. »

À peu près au même moment que l’incident de Matt Smith, Jennifer Lawrence a été piratée de la même façon et a appelé la violation de l’intimité un « crime sexuel ». L’année suivant, Jennifer Lawrence est devenue la porte parole pour la dénonciation de toutes les formes d’inégalités et de harcèlement envers les femmes. Lily James est entièrement d’accord avec ça et s’y retrouve. « J’ai réalisé assez tôt, surtout parce que je suis jeune, que les gens abusent, dit-elle. Je suis très ouverte, et j’ai bêtement pensé que les gens seraient ouvert et justes avec moi, mais ils ne le sont pas. Je m’en suis rendu compte à mes dépens. » Quand je lui demande si elle est féministe, elle laisse échapper un « Évidemment ! Je ne comprends même pas cette question. »

Pour une fille qui a grandi en jean-baskets, qui n’avait « aucune idée de qui était Prada« , Lily Jamesapprécie de s’habiller pour les tapis rouges, mais elle trouve l’obsession des tabloïds déconcertante. Que faire, par exemple, d’un journal qui prend le temps de calculer la somme des prix des robes qu’elle a portées sur les tapis rouges pendant huit semaines ? « On est juste acteurs », dit-elle en haussant les épaules. Quand je lui demande si elle aime quoi que ce soit dans le fait d’être le centre d’attention, elle dit non. Mais après une seconde elle revient sur sa réponse. « Mes frères diraient ‘Oh ouais !’ »

 

Source : Town & Country – Mars 2016
Traduction : Quarante2Minutes © Créditez pour tout emprunt. Merci.






Welcome Message

Bienvenue sur Lily James France, votre source Française quotidienne depuis 2016 sur l’actrice Britannique Lily James. Découvrez ici toutes ses actualités artistiques, des photos, vidéos, traductions, articles, et bien d'autres ! Nous vous souhaitons une agréable visite sur le site.
Advertisement
Projets
REBECCA (2020)
Rôle: Mrs de Winter
Sortie (Fr): 21 Octobre 2020
Une jeune femme naïve épouse un riche veuf et part s'installer dans son manoir gigantesque. Elle constate que le souvenir de la première épouse maintient une emprise sur son mari et les domestiques...


THE DIG (2021)
Rôle: Peggy Preston
Sortie (Fr): 29 Janvier 2021
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, une jeune veuve est persuadée que ses terres cachent des richesses souterraines. Son intuition va finir par payer...


THE PURSUIT OF LOVE (2021)
Rôle: Lisa Radlett
Diffusion (BBC): 9 Mai 2021
Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Lisa Radlett. Aînée d'une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.


PAM & TOMMY (2022)
Rôle: Pamela Anderson
Diffusion (Hulu): Inconnue
Retour sur le scandale de la sex tape du couple star des tabloïds des années 1990, la star d'Alerte à Malibu, Pamela Anderson et le batteur de Mötley Crüe, Tommy Lee, durant leur lune de miel qui a été divulgué au grand public.


WHAT'S LOVE GOT TO DO WITH IT ? (2022)
Rôle: Zoe
Sortie (Fr):: Inconnue
Synopsis inconnu.


COWBOY BOB (2022)
Rôle: Peggy Jo Tallas
Sortie: Inconnue
Au début des années 90, Peggy Jo Tallas commence une série de braquages de banque dans le Texas. Elle commet ses crimes déguisés en homme, le FBI n'a aucune idée que c'est une femme, la surnommant Cowboy Bob.


THE PARIS TRAP (2022)
Rôle: Inconnu
Sortie: Inconnue
En vacances à Paris, une jeune femme Américaine est victime d'une erreur d'identité et doit jouer un rôle pour sauver sa vie.
Agendas

Actuellement
Début du tournage de ‘Pam & Tommy’ à Los Angeles


6 Mai 2021
Q&A sur BFI YouTube


9 Mai 2021
Diffusion de ‘The Pursuit of Love’ sur BBC One


Lumière Sur

The Dig, disponible dès maintenant sur Netflix.

 

Twitter Du Site
Family Sites

Elite & Top Affiliates

→ Co-stars & friends


→ Partenaires

Dons

Vous souhaitez contribuer à l’amélioration du site LilyJamesFrance.com ? Afin de vous accorder plus de qualité, nous appelons à vos dons. Pour toute action et renseignement, veuillez nous contacter sur lilyjamesfr@gmail.com

Informations

LilyJamesFrance.com n’est pas le site officiel de Lily James. Je n’ai aucun contact avec elle, les membres de sa famille, de son entourage ou de ses agents. Toutes les photos ainsi que les vidéos appartiennent à leurs auteurs respectifs, pour tout crédits merci de me joindre. Images and videos credits go to their respectives owners. Please contact us if there’s a problem or before taking any legal actions.

(etablished on February 2020) |

@ 2016-2020 Lily James France