Bienvenue sur Lily James France, votre source Française quotidienne sur l’actrice Britannique Lily James depuis 2016. Née sous le nom de Lily Chloe Ninette Thomson le 5 Avril 1989 à Esher (UK), elle est connue pour ses rôles dans 'Downton Abbey', 'Cendrillon' et 'Mamma Mia : Here We Go Again!'. Nous la retrouverons prochainement dans le drame Netflix 'Rebecca', dans la suite de 'Baby Driver' et dans le prochain film de Simon Stone 'The Dig. Passez un agréable moment sur le site !


La vive et irrésistible Lily James a triomphé sur les écrans en héroïne de s contes de fées et des drames historiques mais aujourd’hui elle prend la scène pour jouer le personnage éponyme de ‘All About Eve’. Elle raconte à Lydia Slater pourquoi il est temps pour elle de quitter les pantoufles de Cendrillon.

Scintillant par les lumières qui se reflètent sur les murs bordés de miroirs et qui rebondissent sur les sols en marbre poli, le Claridge est toujours un lieu magique pour un rendez-vous hivernal. Pour ce déjeuner gris et froid, l’établissement s’est vraiment surpassé ; dans la pièce, en tête-à-tête dans un coin intime du restaurant, sont assis Lily James et Matt Smith, plus connus en tant que Cendrillon et Doctor Who, rapprochés l’un de l’autre. Pas étonnant que les petits enfants assis à la table d’à côté aient pivoté sur leurs sièges pour les contempler avec émerveillement.

Et qui pourrait les blâmer ? James est charmante, adorable, une star qui survole les genres et les générations. De ses débuts dans le rôle de Lady Rose dans ‘Downton Abbey’, au nouveau Cendrillon de Disney, suivie de la séduisante Natasha Rostova dans ‘Guerre et Paix’, et puis, l’année dernière, s’est glissé dans les chaussures de danse de Meryl Streep pour la séquelle de ‘Mamma Mia!’, elle a incarné une série d’héroïnes délicieusement vertigineuses. Plus surprenant, sa sympathie ensoleillée innée a jeté la même lueur sur les autres, avec des rôles immédiatement moins attrayants, dont celui d’une serveuse dans le film d’action ‘Baby Driver’ et la secrétaire consciencieuse de Churchill dans ‘Darkest Hour’. Sa relation depuis quatre ans avec le tout aussi aimé Matt Smith semble juste être un autre chapitre d’une carrière de conte de fées. « Je trouve que le charme est l’ingrédient le plus important d’un être humain … C’est ce que possède Lily James » a confié un jour le créateur de Downton Abbey Julian Fellowes à Harper’s Bazaar.

Toutefois, ces derniers jours James elle-même s’est montrée ambivalente sur son image teintée de rose. Il semble évident que, pour le photoshoot qui a précédé notre rencontre, elle a fermement rejeté toutes les robes qu’elles trouvait trop princesses. « Cendrillon était un cadeau, et je le chérirai jusqu’à la fin de ma vie » explique-t-elle, après que son petit-ami se soit faufilé dans la foule, son chapeau fermement rabattu sur ses yeux pour préserver son anonymat. « Mais j’ai porté une robe pour la première de ‘Mamma Mia!’ qui était bleue et blanche et un peu bouffante, et quand je suis arrivée sur le tapis rouge, tout ce qu’on disait était ‘Oh, c’est Cendrillon !’ C’est une belle association, mais c’est aussi quelque chose que vous voulez quitter au bout d’un moment … »

Elle est arrivée pour notre déjeuner habillée d’un jean, d’un pull blanc et de chaussures de sport, son imperméable Burberry posé sur son bras, mais pour moi, elle ressemble toujours à l’héroïne romantique, avec ses grands yeux marrons, sa peau de porcelaine et ses boucles dorées. Ces derniers ont été teints de cette couleur pour une nouvelle campagne Burberry, dit-elle. « Je suis naturellement brune, et j’adore ça, mais tout le monde veut me voir blonde. Même ma mère me dit ‘Je crois que je te préfère secrètement en blonde’ » rit-elle avec regret.

« Je recherche activement à partir de maintenant des personnages qui sont différents, qui ne se rapprochent pas du charme et des qualités que je pense avoir déjà beaucoup exploré. » Ce n’est peut être pas une si grande surprise (même si c’est bien dommage) qu’elle ne reprenne pas le rôle de Lady Rose dans le très attendu film ‘Downton Abbey’. « Mon personnage est à New York, et ils ne pouvaient pas faire revenir tout le monde » dit-elle avec diplomatie.

Au lieu de cela, cette année voit le premier acte de l’investigation de James pour nous faire apprécier la largeur de son talent : son apparition prochaine sur la scène du West End dans la nouvelle adaptation du sombre et saisissant ‘All About Eve’. James prend le rôle titre de la complice et manipulatrice Eve Harrington, une actrice en devenir qui s’insère dans la vie de la star vieillissante Margo Channing dans le but de prendre sa place personnellement et professionnellement. Cela semble être une brillante subversion de la sympathie de James, bien qu’elle dit avoir hésité avant d’accepter, parce que dans la plus grande partie de la pièce Eve se présente comme une innocente ingénue. « J’ai pensé, je voulais juste jouer un peu le mal » admet-elle. « Mais elle est une vraie menteuse pathologique, et il y a beaucoup de méchanceté en elle – j’ai trop hâte. Ce serait bien si je pouvais vraiment surprendre le public. »

La tempétueuse et angoissée Margo est jouée par Gillian Anderson, la co-star de James dans ‘Guerre et Paix’, avec qui elle a hâte de retravailler. « C’est une actrice phénoménale … Quand j’ai fait le photoshoot avec elle pour le poster, j’ai pensé ‘J’ai trop hâte de passer du temps avec toi !’  J’aime les gens qui sont directs et honnêtes, et elle semble drôle et elle est élégante. Mais j’espère que nos rôles ne se répercuteront pas dans la vraie vie. » James fait une brève pause, et puis continue, un peu anxieuse : « J’ai entendu de quelqu’un qui a travaillé avec Ivo [van Hove, le metteur en scène de la pièce] qu’il encourage que les personnages vont dans le sens des relations dans la vraie vie, donc j’espère que ça ne devienne pas toxique et bizarre entre Gillian et moi … »

Il semblerait que James ait une appréhension sur son retour sur scène – « Mes nerfs sont hors de contrôle » – suite à sa dernière performance en jouant Juliette dans la production de la tragédie de Shakespeare par Kenneth Branagh. Plusieurs mésaventures ont fait qu’elle s’est retrouvée à jouer avec trois différents Roméo – d’abord Richard Madden (qui a été le prince charmant de sa Cendrillon), puis sa doublure Tom Hanson, et enfin Freddie Fox. « C’était vraiment une expérience surréaliste et difficile … Les Roméo n’arrêtaient pas de se casser la jambe et de tomber comme des mouches. Tout ce marathon s’est transformé à gérer ces circonstances irréelles. Je veux dire, c’est une histoire drôle à raconter maintenant, mais ça donnait vraiment l’impression que je les mangeais tout cru … ça m’a traumatisé. J’ai aussi eu des problèmes avec ma voix et j’ai manqué quelques représentations, j’ai vraiment eu l’impression de me laisser aller, et que je laissais tomber Ken Branagh. » Plus tard, j’ai lu les critiques et découvert que sa performance nuancée avait été citée par la critique comme l’un des points forts de la production ; elle est plus dure envers elle-même que les autres.

Alors que pour les fans et les admirateurs de James, sa vie semble être un rêve devenu réalité, le vivre est beaucoup plus compliqué. « Je ne gère pas toujours très bien la pression et le stress » admet-elle. « J’ai grandi dans une maison où les tempéraments montent rapidement … Je pense que les extrêmes vivent en moi. Je peux être vraiment heureuse et je peux être l’opposé ; je jette des choses et je crie. Mon père avait un mauvais caractère et je pense que c’est un trait familial. J’ai toujours été plutôt explosive. »

James a grandit a Esher, Surrey, enfant née entre deux frères. Son enfance a été tout en activité et en plein air, d’un anglais très traditionnel (comme tout droit inspiré des livres de Malory Towers, elle a demandé avec succès à être autorisé d’aller dans un internat), mis à part cette forte tendance théâtrale qui coule dans ses veines. Petite fille, elle regardait des vieux films avec obsession, dit-elle, en les mettant sur pause et rembobinant pour apprendre les dialogues et les paroles de chanson. Sa grand-mère Américaine, Helen Horton, était elle-même actrice qui incarne la célèbre voix de Mother, l’ordinateur du vaisseau spatial Nostromo dans le film ‘Alien’ de 1979. « Elle avait tellement de grâce, et une ossature à se damner, et un accent Américain si vieillot qu’il sonnait Anglais. » dit James. « Les histoires de sa vie en tant qu’actrice étaient légendaires dans notre famille. » Les talents d’Horton sont descendus jusqu’au père de Lily, qui, elle se rappelle « nous racontait des histoires inventées tous les soirs avec des accents et des voix différents … Mon père a eu une vie très variée, très riche. Il a été acteur pendant un moment, et puis il a eu un orchestre ; il a été entrepreneur, mais en même temps, il écrivait de la musique, il jouait dans un groupe – il était juste tellement intelligent. »

James Thompson est mort d’un cancer en 2008 quand sa fille était encore adolescente, un sujet qui une décennie plus tard provoque toujours une chute d’expressions sur son visage et un larmoiement dans ses yeux ; elle a pris son nom professionnellement en hommage. Tandis qu’elle étudiait la comédie dramatique à Guildhall, elle a vu un conseiller, dit-elle, parce qu’elle était inquiète de savoir si la comédie était ce qu’elle voulait vraiment faire. « J’ai pensé, peut être que je fais ça parce que je suis un chemin que j’ai commencé trop jeune. »

En effet : James a tellement de rôles majeurs sous sa ceinture qu’il est difficile de croire qu’elle n’a pas encore atteint ses 30 ans. Elle va passer cette étape durant les performances de ‘All About Eve’, et cette perspective l’amène à réévaluer quelque peu sa vie. « C’est un vrai tournant » dit-elle. « Ma vingtaine a été tellement chaotique, et j’ai toujours vu la trentaine comme un point d’ancrage. On arrête de trop se préoccuper de ce que les autres pensent, et on se sent plus en sécurité dans notre propre vie. » Précédemment, dit-elle, elle a été hésitante de faire connaître ses opinions personnelles, s’abstenir, par exemple, d’une inclusion dans son contrat exigeant un certain niveau de diversité au sein du personnel de casting et de production, car elle craint de ne pas avoir assez d’influence ou s’inquiète d’être vue comme difficile. « Mais je pense que tout le monde a besoin de le faire. On a peur de bousiller la convivialité, de bousiller l’émotion comme si vous n’étiez pas dignes d’exiger de ce qui est juste. »

L’expérience personnelle de James du mouvement #MeToo et Time’s Up semble avoir été largement confinée dans l’ombre projetée sur ‘Baby Driver’ par les accusations d’agressions sexuelles portées envers sa co-star Kevin Spacey : « Bien entendu, il y a eu des moments où je pouvais apercevoir certains comportements et certaines attitudes » dit-elle. (Elle a précédemment confié à Bazaar qu’elle s’était dit pendant certains rendez-vous « Allons bon, ça ressemble à un rencart ») « Mais je pense que les choses sont vraiment en train de changer. Les gens sont de plus en plus enclins à parler car ils savent qu’ils sont écoutés. » Ce qui va suivre dans le processus sera plus de femmes dans des positions importantes, autant sur les écrans que sur les plateaux de tournage, car actuellement les chiffres sont déprimants, avec des hommes surpassant les femmes avec deux hommes pour une femmes dans des rôles, et des femmes virtuellement invisibles au-delà de 40 ans. « Quand vous voyez tout en noir et blanc, vous ne pouvez pas croire qu’il y ait un tel déséquilibre. » dit James. Elle parle avec enthousiasme de sa joie de travailler avec la jeune réalisatrice Nia DaCosta dans le film indépendant téméraire ‘Little Woods'(dans lequel James joue une mère célibataire désespérée et sans argent). « Pour nos cadeaux de fin de tournage, on a tous eu une casquette avec mention ‘Le futur est féminin’. On est déjà dans cette ambiance, vous savez ? » rit-elle.

Maintenant James elle-même souhaiterait passer derrière la caméra. « Peut-être suis-je destinée à devenir productrice ? Produire d’abord et puis si je trouve le bon livre, réaliser. J’essaye toujours de trouver des bons livres » dit-elle, en citant ‘Good Morning, Midnight’ de Jean Rhys, ‘A Girl is a Half-Formed Thing’ de Eimear McBride et ‘Bonjour Tristresse’ de Françoise Sagan. « Beaucoup d’acteurs sentent que, dès qu’ils ont fait le film, c’est tout, le travail est terminé. J’ai tendance à être jalouse des réalisateurs. Ça me torture et j’essaye vraiment de contribuer. Je suis une vraie perfectionniste – ce qui me limite probablement – mais je sens que je peux être assez douée dans la production. »

Dans le même temps, il y a cependant quelques premiers rôles qui attendent leur envol. Après ‘All About Eve’, elle prendra le rôle de l’héroïne de fiction la plus intrigante et ambiguë – la seconde Mrs de Winter, dans un nouveau film de ‘Rebecca’ de Daphne du Maurier, avec Armie Hammer dans le rôle de Maxim. « Ça va être très difficile, parce qu’il se passe tellement de choses dans sa tête, ce manque de confiance en soi » dit James. « Comment traduire ça dans un film ? Tout foire. Un homme tue sa femme parce qu’elle vit comme elle veut, et on est censé éprouver de la sympathie envers lui ? Dans le livre, il y a toutes les saveurs dans cette histoire féministe de deux femmes – ça va être intéressant d’essayer d’obtenir cette richesse. Je ne veux pas avoir peur du fait que, moralement, ça semble mauvais. »

‘Rebecca’ me semble être l’antidote parfait de l’image de Cendrillon : ce conte de fées tordu et malheureux dans lequel la servante sans le sou tombe amoureuse de son prince charmant, qui se révèle être Barbe Bleue. « C’est génial de raconter des histoires du mauvais point de vue. » conclue-t-elle, avant de rassembler ses affaires et s’engouffrer dans l’après midi glaciale, faisant de son mieux pour paraître anonyme, bien que radieuse comme toujours, avec les enfants de la table d’à côté toujours aussi envoûtés, regardant chacun de ses gestes.


Harper’s Bazaar UK | Février 2019 | Traduit par Lily James France  ©




Advertisement
Projets
YESTERDAY (2019)
Rôle: Ellie
Sortie (Fr): 3 Juillet 2019
Un musicien anglais cherche à percer et, pour des raisons inconnues, est le seul à se souvenir des Beatles.

REBECCA (2020)
Rôle: Mrs de Winter
Sortie (Fr): 21 Octobre 2020
Une jeune femme naïve épouse un riche veuf et part s'installer dans son manoir gigantesque. Elle constate que le souvenir de la première épouse maintient une emprise sur son mari et les domestiques...

THE DIG (2020)
Rôle: Peggy Preston
Sortie (Fr): Inconnue
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, une jeune veuve est persuadée que ses terres cachent des richesses souterraines. Son intuition va finir par payer...

THE PURSUIT OF LOVE (2021)
Rôle: Lisa Radlett
Diffusion (BBC): Inconnue
Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Lisa Radlett. Aînée d'une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.

COWBOY BOB (2021)
Rôle: Peggy Jo Tallas
Sortie: Inconnue
Au début des années 90, Peggy Jo Tallas commence une série de braquages de banque dans le Texas. Elle commet ses crimes déguisés en homme, le FBI n'a aucune idée que c'est une femme, la surnommant Cowboy Bob.

THE PARIS TRAP (2022)
Rôle: Inconnu
Sortie: Inconnue
En vacances à Paris, une jeune femme Américaine est victime d'une erreur d'identité et doit jouer un rôle pour sauver sa vie.
Agendas

Lily n’a pas d’événement prévus pour le moment.

Lumière Sur

Rebecca, disponible dès le 21 octobre sur Netflix !

 

Twitter Du Site
Family Sites

Elite & Top Affiliates

→ Co-stars & friends


→ Partenaires

Dons

Vous souhaitez contribuer à l’amélioration du site LilyJamesFrance.com ? Afin de vous accorder plus de qualité, nous appelons à vos dons. Pour toute action et renseignement, veuillez nous contacter sur lilyjamesfr@gmail.com

Informations

LilyJamesFrance.com n’est pas le site officiel de Lily James. Je n’ai aucun contact avec elle, les membres de sa famille, de son entourage ou de ses agents. Toutes les photos ainsi que les vidéos appartiennent à leurs auteurs respectifs, pour tout crédits merci de me joindre. Images and videos credits go to their respectives owners. Please contact us if there’s a problem or before taking any legal actions.

(etablished on February 2020) |

@ 2016-2020 Lily James France

Advertisement


Lily James France • Designed by Gratrix Designs • Hosted by Flaunt | DMCA | Privacy Policy