COVER STORY – Mise à nue avec Lily James
Meghan - Jan 13, 2022 Interview , Net A Porter , Traduction

Connue pour avoir joué la princesse Disney Cendrillon, l’effervescente Lady Rose dans Downton Abbey, et la libre Donna dans Mamma Mia 2, Lily James n’était pas le choix le plus évident pour jouer Pamela Anderson dans la mini-série Hulu ‘Pam & Tommy’ – l’actrice Britannique est d’ailleurs d’accord. Aujourd’hui, elle parle à Eva Wiseman de misogynie, de sa vie privée, et en quoi jouer la star des années 90 de Baywatch a été son rôle le plus stimulant – et le plus rafraîchissant.

Après avoir enchaîné huit épisodes de Lily James dans le rôle de Pamela Anderson, il me faut une minute pour me ré-habituer à elle lorsque nous nous rencontrons. « Bonjour, salut – comment ça va ? » demande-t-elle poliment, et soudain la voici, avec toute sa gentillesse de rose anglaise. Son dernier projet, ‘Pam & Tommy’ raconte les retombées médiatiques après que l’électricien de Pamela Anderson et Tommy Lee ait volé leur coffre fort et publié la vidéo privée cachée à l’intérieur – et que leur conception du sexe, de célébrité et de leur vie privée aient été altéré à jamais. Aujourd’hui, près de 25 ans plus tard, James a enfilé une combinaison en prothèse pour raconter cette histoire.

Et la transformation est extrême. Elle est l’actrice la plus connue pour incarner les princesses et les voisines de pallier, toujours avec une malice naïve et innocente. « Je me souviens m’être rendue une fois au Festival de Berlin, dans cette incroyable robe rose avec tous ces diamants, mais j’avais une terrible infection urinaire, et j’ai dû quitter le convoi de voitures pour courir jusqu’aux toilettes d’une station service » gémit-elle. « Telle est ma glamour réalité.» Lorsque le casting de ‘Pam & Tommy’ a été annoncé, les capacités de James à devoir non seulement incarner le rôle d’une ‘bombe sexuelle’ des années 90, mais aussi de devoir incarner son corps, a suscité une vague d’indignation sur internet. Mais personne n’en doutait plus que James elle-même. « J’ignorais complètement si je pouvais le faire » révèle-t-elle. Et puis les photos ont fuité – et, du jour au lendemain, l’indignation s’est muée en incrédulité. Visiblement, James semblait avoir abandonné son Surrey (la région dans laquelle elle est née), sa douceur, et avait enfilé son maillot de bain rouge pour devenir Anderson. Pour huit épisodes.

« Je n’ai jamais travaillé aussi dur » dit James « J’ai lu le livre qu’Anderson a écrit, j’ai lu ses poésies, je peux réciter toutes ses interviews. » Il ressort clairement de sa performance, qui varie de la sensibilité d’un chaton à bout de souffle, à une rage contrôlée, que James a grandit en l’aimant. « Et puis, bien sûr, il y a la transformation physique. Au fur et à mesure, notre équipe incroyable a trouvé un équilibre où je ressemblais à Pamela tout en faisant en sorte que je puisse aussi jouer au travers. » James était maquillée à 3h30 du matin, revêtant la perruque, le plastron, et le bronzage, devenant Anderson pas moins de quatre heures plus tard. « Je n’avais jamais joué dans quelque chose où je pouvais être aussi différente. Et j’aimerais beaucoup continuer sur ce chemin, car j’y ai senti quelque chose de très libérateur. Il y a une sorte de courage qui en découle. Un courage, qui prend racine dans … la disparition. » Et c’était comment, de retourner à Lily ? « J’ai détesté. » Elle éclate de rire, surprise par ce qu’elle vient de dire. « C’était comme si j’étais dépourvue de mes super pouvoirs ! J’ai tellement aimé ce physique, cette sensualité, jusqu’aux faux ongles. Il y avait tellement de caractère, c’était vraiment passionnant. »

LIRE LA SUITE DE L’INTERVIEW …

Interview | The Guardian (Mai 2021)
Meghan - Mai 3, 2021 Interview , The Guardian , Traduction

L’actrice parle de son rôle dans la nouvelle adaptation de la BBC du roman de Nancy Mitford, des joies d’avoir une amitié féminine, et de se préparer à jouer le rôle de la star de Baywatch Pamela Anderson.

Lily James est née Lily Thomson à Esher, Surrey, en 1989. Elle a étudié à la Guildhall School of Music and Drama, et a fait ses débuts à la télévision dans le rôle d’Ethel Brown dans Just William, avant d’apparaître dans Downton Abbey et War & Peace. Sa filmographie comprend Baby Driver, Darkest Hour, The Dig, Rebecca, Mamma Mia! Here We Go Again, ainsi que le rôle principal dans le remake de Disney Cendrillon. En 2019, elle a joué dans All About Eve de Ivo Van Hove au West End. James joue l’héroïne Linda Radlett dans la nouvelle adaptation de la BBC du roman de Nancy Mitford sorti en 1945, The Pursuit Of Love.


Etiez-vous une adepte du roman de Nancy Mitford avant que vous acceptiez le rôle ?

Absolument. C’était très amusant de se plonger dans cette période de l’histoire, bien que mon personnage, Linda, pourrait se fondre à toutes les époques, car elle enfreint toutes les règles.

La série est écrite et réalisée par Emily Mortimer. Quel est son regard sur cette histoire ?

Cette adaptation est fidèle à son époque, mais pleine de fraîcheur. Emily s’est inspirée du film Marie-Antoinette de Sophia Coppola, dans lequel vous pouvez voir le personnage courir dans un couloir en converse pendant une minute, et celle d’après le retrouver dans une robe d’époque. Elle prend sa racine dans la période historique, mais c’est aussi vivant. On pourrait même penser que ça se déroule à notre période actuelle.

C’est un classique culte. Je me souviens de Carry lisant le livre dans Sex and the City …

Ah oui ? Wow. C’est peut être un Sex and the City d’entre-deux guerres. Ça ferait un bon slogan ! Non mais plus sérieusement, c’est un livre incroyable. Toute sorte de gens l’adorent. Il y a une allergie à la sentimentalité – ça questionne, c’est plein de passion et d’humour. Nancy Mitford explore des sujets importants, mais elle le fait de manière satirique. Je l’ai relu juste avant le tournage, et j’ai apprécié comment Emily l’avait si parfaitement adapté.

Linda et sa meilleure amie, Fanny, interprétée par Emily Beecham, ont une relation quasi sexuelle dans la série. Cela va-t-il surprendre certaines personnes ?

Nous n’avons jamais explicitement décidé si cette relation était sexuelle ou non. Au lieu de ça, nous avons parlé pendant des heures, sur Zoom, des amitiés féminines. Nous avons partagé nos propres expériences ces relations qui sont les plus importantes de notre vie. Et tout particulièrement quand nous sommes de jeunes filles qui grandissent, nos hormones se déchaînent et on explore notre sexualité. La mère de Fanny l’a abandonnée, il lui manque ce lien. Linda est enfermée dans cette maison où elle refuse toute éducation. Il y a tellement de désir entre elles deux. Elles découvrent des choses l’une par rapport à l’autre. Et c’est tellement réaliste. C’est une ode envers l’amitié féminine.

LIRE LA SUITE DE L’INTERVIEW …

Lily James dans la nouvelle comédie romantique de Working Title ‘What’s Love Got To Do With It?’
Meghan - Nov 3, 2020 Article , Deadline , Traduction

Voilà une grande nouvelle. Nous pouvons enfin révéler que Lily James (Baby Driver), Shazad Latif (Star Trek : Discovery) et Emma Thompson (Beauty And The Beast) ont été choisis pour une nouvelle comédie romantique de Working Title : What’s Love Got To Do With It ? dont le tournage commencera le mois prochain.

Écrit et produit par Jemina Khan (Impeachment : American Crime Story) sous la bannière de sa société de production Instinct Productions, ce nouveau film très suivi marquera le retour du réalisateur Shekhar Kapur (Elizabeth). Seront également à la production Nicky Kentish Barnes (About A Boy) aux côtés de Eric Fellner et Tim Bevan de Working Title.

Les détails sur le synopsis sont encore secrets mais nous pouvons déjà deviner que cette comédie romantique multiculturelle parlera d’amour et de mariage, et qu’elle sera tournée entre Londres et le sud de l’Asie. Khan et Latif ont tous deux des liens familiaux avec le Pakistan ; Khan était autrefois mariée au premier ministre actuel du pays et ancien icon de cricket Imran Khan.

Studiocanal financera le film entièrement et le mettra en vente cette semaine lors du virtual AFM, qui sera un bon cru pour les acheteurs de cette vente en ces temps sombres et difficiles, au cœur d’un marché où les comédies romantiques ont été plus silencieuses ces derniers temps.

Le studio Européen s’occupera de la sortie sur ses propres territoires – l’Angleterre, la France, l’Allemagne, l’Australie et la Nouvelle Zélande. Ron Halpern et Joe Naftalin s’occuperont des autres frontières.

Ce projet est le premier du réalisateur Indien Kapur depuis son film Oscarisé en 2007 Elizabeth : L’Âge d’Or, avec Cate Blanchett. Il marquera également une nouvelle collaboration entre Lily James et Working Title, qui avaient récemment collaboré pour les films Rebecca, Yesterday, Baby Driver et Darkest Hour.


Deadline | 2 Novembre 2020 | Traduit par Lily James France ©

Interview | Shape Magazine (Septembre 2020)
Meghan - Sep 11, 2020 Rebecca , Shape , Traduction

Après une existence sous les feux des projecteurs , Lily James est contrainte de faire une pause à cause de l’épidémie. Voici comment elle a ralentit son quotidien, et voit la vie sous un regard nouveau.

Pour la première fois depuis des années, Lily James ne prend pas la route pour un projet de film ou pour passer ses nuits à faire des apparitions glamours sur les tapis rouges. Une épidémie frappe le monde, et l’actrice, que vous connaissez probablement déjà pour les rôles de la rebelle Lady Rose MacClare dans Downton Abbey et de l’héroïne du remake Disney de Cendrillon, fait une quarantaine discrète dans sa maison de Londres. Et à sa grande surprise, elle adore cette immobilité.

Lily, 31 ans, a bien mérité ce moment de repos. Depuis son diplôme à l’école d’Arts Dramatiques en 2010, elle a travaillé non-stop, apparaissant dans de nombreuses séries et de nombreux films à succès et récoltant les standings ovations des critiques pour sa profondeur et son extraordinaire présence à l’écran.

A venir prochainement, Lily interprète Mrs de Winter dans Rebecca, le remake de Netflix très attendu du roman classique gothique de Daphne du Maurier, qui sortira sur les écrans le 21 octobre. Le thriller psychologique se concentre sur la relation tumultueuse entre Mrs de Winter et son mari fringant, Maxim, joué par son partenaire Armie Hammer. Afin de plonger pleinement dans l’intensité émotionnelle de leurs rôles, Hammer et elle ont étudié le poème ‘Mad Girl’s Love Song’ de Sylvia Plath, décrivant une femme au cœur brisé au bord de la folie. « Nous avons lu ce poème tellement de fois, et nous y avons retrouvé cette histoire d’amour si étrange. Il nous a aidé à incarner notre relation dans le film » dit-elle. « Jouer nos rôles nous a paru ensuite plus naturel, ils ont pris leur propre individualité »

En fait, elle a même été tellement habitée par l’esprit angoissé de son personnage que cela a nuit à sa propre santé mentale, lui faisant subir de fréquentes attaques de panique pendant les quelques mois de tournage. « Je trouve que l’amour peut être si beau et si douloureux à la fois … C’est la logique de la vie. Je me suis perdue dans mon personnage d’une manière que je n’avais encore jamais vécu auparavant. » dit-elle. « C’était vraiment terrifiant, mais j’ai pris le temps de respirer et d’abandonner doucement le personnage »

LIRE LA SUITE DE L’INTERVIEW …

Lily James to Star in ‘Peggy Jo’ biopic
Meghan - Juin 12, 2020 Article , Traduction

Lily James incarnera Peggy Jo – une braqueuse de banque qui a commis ses braquages habillée en homme – dans une histoire vraie par le réalisateur de Salt Phillip Noyce.
Librement inspiré de l’histoire vraie de la vie de Peggy Jo, le film est présenté comme un «  Bonnie sans son Clyde  » et a été adapté pour le grand écran par le scénariste Appaloosa Robert Knott. Le tournage se déroulera dans le sud des États-Unis.
Il sera produit par Simon Brooks via sa maison de production de Los Angeles Canyon Creek Films. HanWay Films a acquis les droits de vente internationaux et présentera le projet aux acheteurs lors du prochain marché virtuel de Cannes . UTA Independent Film Group gère la vente aux États-Unis.
James est récemment apparu dans Yesterday, film inspiré des Beatles, et dans l’adaptation de Ben Wheatley Rebecca pour Netflix à venir prochainement.
Simon Brooks a déclaré: « Je cherche à faire un film avec Phillip Noyce depuis des années et Peggy Jo est enfin le bon projet. C’est une histoire émouvante et passionnante qui captivera le public du monde entier. »
Gabrielle Stewart, MD de HanWay Films, a ajouté: « Peggy Jo veut voir plus loin et célèbre avec des clins d’œil bon nombre de nos films préférés des années 70 aux années 80, dans le ton, le plaisir, la musique, la couleur et le divertissement d’évasion, avec beaucoup de cœur »
Noyce est représentée par l’UTA et Wendy Kirk; James est représentée par UTA et Tavinstock Wood.


Deadline | 12 Juin 2020 | Traduit par Lily James France ©

Interview | The Glossary (Février 2020)
Meghan - Mar 6, 2020 Interview , The Glossary , Traduction

L’actrice Britannique Lily James révèle ce que ça lui fait de rompre avec les rôles d’héroïnes de contes de fées.

Elle a joué l’héroïne de contes de fées avec aplomb, mais Lily James en a assez d’être stéréotypée. L’actrice Britannique se confie aujourd’hui sur sa famille, sur son futur, et sur sa recherche de rôles nouveaux.

« Je pense que j’ai bien plus à offrir qu’à être enfermée dans la case de la ‘fille romantique’. Ma personnalité possède d’autres aspects : je peux me mettre en colère facilement quand les choses m’ennuient … » Lily James parle de stéréotypes. L’actrice – dont la carrière, admet-elle, lui a laissé parfois le sentiment d’être ‘persécutée par les corsets’ – est prête à exprimer « plus d’aspects différents de moi-même, à travers toute sorte de personnages. » Elle a sans doute trouvé cette réponse dans ‘Rebecca’, l’adaptation très attendue du chef d’oeuvre gothique de Daphne du Maurier de 1938, qui sortira prochainement cette année. James y incarne Mrs de Winter, aux côtés d’Armie Hammer qui interprète son mari aristocrate Maxim, dans une production Netflix ; l’intrigue suit un couple débutant sa vie conjugale dans le sombre domaine de Manderley, chaperonnés par la femme de ménage Mrs Danvers, brillamment interprétée par Kristin Scott Thomas. Avec un scénario signé Jane Goldman et Ben Wheatley à la réalisation, le film est prêt à captiver le public, et ce tout autant que la version précédente d’Alfred Hitchcock, récompensée aux Oscars, avec Laurence Olivier et Joan Fontaine. « Je suis passionnée par cette histoire » dit James. « En ce moment, je ne fais qu’y penser, en rêver et en parler. Hitchcock l’a déjà adapté, et nous le faisons à nouveau avec une vision différente. »

« Même si j’étais déterminée à rester la plus fidèle possible au livre » continue-t-elle « nous avons dû dans le même temps le laisser prendre son envol et voir ce qu’il pouvait devenir, en découpant chaque partie. J’ai lu le livre sept ou huit fois, j’ai l’impression que ce personnage compte vraiment pour moi. » Mariée à un homme qui s’avère être aussi froid qu’il est riche, et hantée par la présence constante de la première épouse décédée (l’éponyme Rebecca), la jeune Mrs de Winter est seule, apeurée et malheureuse. Une situation que James n’a pas prise à la légère. « J’ai eu du mal à me détacher du personnage » explique-t-elle. « Elle est tellement intimidée, juste éclairée au gaz, elle vit dans un espace difficile. J’ai continué à avoir des attaques de panique après le tournage ; je n’arrivais pas à m’en débarrasser. » Un tel dévouement est typique chez James. Apparue d’abord dans ‘Secret Diary of a Call Girl’, drame télévisuel racontant l’histoire vraie de Belle de Jour, c’est en jouant la fougueuse Lady Rose dans ‘Downton Abbey’ 1 an plus tard qu’elle a été catapultée sous la lumière des projecteurs (« cette série m’a permis d’avoir plus de visibilité – et c’est ce que vous souhaitez le plus en tant qu’acteur ; de pouvoir être vu »), tournant une vingtaine de films en moins d’une décennie – tout cela avant même d’atteindre l’âge de 30 ans, l’année dernière. Cependant, à l’instar de beaucoup d’actrices qui se sont fait connaître par des drames d’époques, la sensibilité à la rose anglaise de James rendait la menace d’être catégorisée presque inévitable. Un remake à gros budget du classique Disney de ‘Cendrillon’, ajouté à ‘Pride and Prejudice and Zombies’, une série télévisée de ‘Guerre et Paix’ et une romance située pendant la Seconde Guerre Mondiale, ‘The Exception’, ont suivi peu après ; ‘stressant’ James à la pensée qu’on ne veuille lui proposer qu’un certain type de rôles.

LIRE LA SUITE DE L’INTERVIEW …

Grazia Italia Magazine Cover (February 2020)
Meghan - Fév 21, 2020 Grazia , Interview , Photoshoot , Traduction

Ce mois-ci, Lily fait également la couverture du célèbre magazine Grazia Italia, pour l’édition de la semaine du 24 février. Elle nous dévoile un nouveau photoshoot exclusif, photographiée par la célèbre photographe Ellen Von Unwerth. Retrouvez les premiers scans (MQ) dans la galerie :

Découvrez également quelques extraits traduits du magazine (la traduction Italien/Anglais a été réalisée par Best of Lily James) :

  • Sa carrière future : « Je veux repousser mes limites, m’éloigner des personnages que j’ai joué jusqu’à maintenant. Je recherche quelque chose qui m’excite, qui me fait peur, mais ce n’est pas simple : il est rare de trouver des scénarios stimulants, mais il est plus rare encore de trouver des personnes qui acceptent de vous faire confiance. »

  • Jouer les mannequins : « C’est une grande responsabilité, parce, en réalité, une actrice souhaite être libre, et ce même de ses propres erreurs. Personne n’a envie d’être toujours la ‘petite fille sage’. »

  • Bvlgari : « Quand j’ai appris que j’étais choisie en tant qu’ambassadrice de Bvlgari, je pouvais à peine le croire. Je suis toujours fascinée par tout ce qui brille. J’aime avoir beaucoup de bagues, d’avoir la possibilité de porter des boucles d’oreilles différentes, et je suis une amoureuse des pierres et de l’or. La chose la plus précieuse que je peux posséder, c’est un bijou. »

  • Les réseaux sociaux : « Je ne veux pas projeter une image de moi qui ne corresponde pas à la réalité. Par exemple, pendant le tournage de mon nouveau film, ‘Rebecca’, j’ai abandonné Instagram pendant trois mois : je souhaitais me déconnecter, et je pense que cette période m’a fait beaucoup de bien. » « Avec les réseaux sociaux, tout ce que vous dites se répercute sur des millions et des millions de personnes, et tout devient plus difficile. C’est de là que me vient cet instinct qui me pousse à toujours un peu me méfier du monde extérieur. »

  • LIRE LA SUITE

Interview | AnOther (s/s 2020)
Meghan - Fév 21, 2020 Another , Interview , Traduction

Face à Sophie Bew, Lily James se confie sur le tournage du remake de ‘Rebecca’ de Ben Wheatley, sur les rôles qu’elle rêverait incarner, et sur l’achat des droits d’un livre qu’elle vient tout juste de terminer – qu’elle prévoit de produire et d’y jouer un rôle.

Lily James est bien plus qu’une simple rose Anglaise. L’actrice, principalement connue pour ses premiers rôles dans des drames historiques, surfe sur les générations : à l’aise dans son allure d’adolescente pin-up, elle assure autant le rôle d’une aristocrate coiffée de chapeaux, de la petite amie d’un gangster, ou dans la peau de Cendrillon. Son prochain tournant est le rôle de la seconde Mrs de Winter dans le remake du conte gothique ‘Rebecca’ de Daphne du Maurier réalisé par Ben Wheatley, qui lui fera atteindre encore plus de reconnaissance – s’ajoutant avec ses collaborations avec des réalisateurs comme Danny Boyle et Edgar Wright. Faisant des choix d’actrices audacieux et rafraîchissants, couvrant toutes les époques et les genres, James est un talent qui intrigue le public, qui souhaite en voir encore plus.

Il est attachant de voir à quel point l’actrice Lily James porte le poids de ses insécurités – mais avec un soupçon d’acceptation de ce qu’elle est. « Quand je suis un peu nerveuse et que je ne sais plus quoi dire, j’essaye d’être joyeuse » dit-elle. Nous conduisons dans les rues de Londres, partant de Walthamstow jusqu’à son rendez-vous à Soho ; elle s’exprime avec animation, agitant ses mains et riant lorsque nous sommes bousculées sur nos sièges arrière. « J’ai l’air d’une adolescente de 15 ans qui se rend à des soirées à minuit. C’est comme une couverture de sécurité – je deviens cette sorte de caricature. Parfois, je me dis ‘Lily, pour l’amour de Dieu, qu’est-ce qui ne va pas chez toi ?’ »

Cela me rappelle une scène de ‘Rebecca’ de Daphne du Maurier, ce psycho-thriller romantique célèbrement adapté au cinéma en 1940 par Alfred Hitchcock. James sera à l’affiche de la nouvelle adaptation du roman par Ben Wheatley qui sortira sur les écrans prochainement cette année, et il y a une certaine ressemblance sur ce sujet-là entre l’actrice et son personnage, la seconde Mrs de Winter. Dans le livre, le narrateur interne fait ses adieux à Maxim de Winter, son futur mari, qu’elle craint de ne plus jamais revoir après qu’ils soient tombés amoureux à Monte-Carlo.

Tout comme de Winter, James a bravé l’internat, et sa filmographie est capricieuse – se dévoilant dans un étincelant Cendrillon de Disney et incarnant une Elizabeth Bennet avide de combats de kung fu – démontrent quelqu’un de capable d’encore plus grand. Et dans le même temps, ‘Rebecca’ est, à première vue, un choix de film qui fait parfaitement sens pour James : des costumes des années 1930 et un manoir sur la Cornish Coast ; un design exquis ; et une intrigue avec un nouveau mariage au cœur d’un décors d’aristocrate hanté par la mort de l’épouse précédente. Cela ne semble pas si distant de ‘Just William’ et de ‘Downton Abbey’, ses premières apparitions à l’écran qui ont propulsé James sous les projecteurs. Mais entre les mains de Wheatley, on s’attend à un récit surréaliste et psychédélique du conte gothique hystérique et évocateur de du Maurier.

LIRE LA SUITE DE L’INTERVIEW …

AnOther Magazine Cover S/S 2020
Meghan - Fév 11, 2020 Another , Interview , Photoshoot , Traduction

Lily fait la couverture du magazine AnOther, pour leur édition spéciale printemps/été 2020. Retrouvez sans tarder dans la galerie du site le scan de la couverture, les premiers outtakes HQ de ce photoshoot inédit, ainsi qu’une preview de la traduction de l’interview, qui arrivera en entier sur le site dans la semaine. Enjoy !

Aux côtés de Sophie Bew, Lily James se confie sur le tournage du remake de ‘Rebecca’ de Ben Wheatley, sur les rôles qu’elle rêverait incarner, et sur l’achat des droits d’un livre qu’elle vient tout juste de terminer – qu’elle prévoit de produire et d’y jouer un rôle.

Lily James est bien plus qu’une simple rose Anglaise. L’actrice, principalement connue pour ses premiers rôles dans des drames historiques, surfe sur les générations : à l’aise dans son allure d’adolescente pin-up, elle assure autant le rôle d’une aristocrate coiffée de chapeaux, de la petite amie d’un gangster, ou dans la peau de Cendrillon. Son prochain tournant est le rôle de la seconde Mrs de Winter dans le remake du conte gothique ‘Rebecca’ de Daphne du Maurier réalisé par Ben Wheatley, qui lui fera atteindre encore plus de reconnaissance – s’ajoutant avec ses collaborations avec des réalisateurs comme Danny Boyle et Edgar Wright. Faisant des choix d’actrices audacieux et rafraîchissants, couvrant toutes les époques et les genres, James est un talent qui intrigue le public, qui souhaite en voir encore plus.

Suite de l’interview à venir dans la semaine.

Lily James rejoint Carey Mulligan dans le drame historique de Netflix ‘Dig’
Meghan - Sep 17, 2019 Article , Dig , Traduction

 
Ralph Fiennes est déjà en lice pour l’adaptation de cette histoire vraie.

Lily James est en négociations pour rejoindre Carey Mulligan et Ralph Fiennes dans ‘Dig’, un drame historique pour Netflix.

Simon Stone (The Daughter) va réaliser ce qui s’annonce être un film purement Anglais, avec Gabrielle Tana (Philomena, The Invisible Woman) à la production.
Adapté d’une histoire vraie et se déroulant au tournant de la Seconde Guerre Mondiale, ‘Dig’ se concentre sur l’histoire d’une veuve (Mulligan) qui a la conviction que ses terres contiennent des richesses enfouies, et veut prouver la vérité. Elle transformera par la suite sa propriété en site archéologique.

Mulligan jouera le rôle de la veuve, Edith Pretty, tandis que Fiennes incarnera Basil Brown, un archéologue local qui travaille avec elle uniquement pour se voir repoussé par les propriétaires d’un musée.

James incarnera une étudiante archéologue nommée Peggy Preston. Alors qu’elle travaille sur le chantier, elle est déçue par de nombreux hommes qui cherchent à la dominer, mais trouve du réconfort dans son amitié avec Pretty et Brown.

Un tournage est prévu pour début 2020.

James, qui ces dernières années a eu des rôles de choix comme dans ‘Baby Driver’ et ‘Mamma Mia! Here we go again’, et est apparue dans le succès d’Universal et Working Title ‘Yesterday’. Elle a récemment terminé le tournage d’un rôle décisif dans le remake du thriller ‘Rebecca’ aux côtés d’Armie Hammer.

James est représentée par UTA et Tavistock Wood en Angleterre.


hollywoodreporter.com | 5 Septembre 2019 | Traduit par Lily James France  ©

Traduction | Harper’s Bazaar UK
Meghan - Fév 18, 2019 All About Eve , Harper's Bazaar , Traduction

 

La vive et irrésistible Lily James a triomphé sur les écrans en héroïne de s contes de fées et des drames historiques mais aujourd’hui elle prend la scène pour jouer le personnage éponyme de ‘All About Eve’. Elle raconte à Lydia Slater pourquoi il est temps pour elle de quitter les pantoufles de Cendrillon.

Scintillant par les lumières qui se reflètent sur les murs bordés de miroirs et qui rebondissent sur les sols en marbre poli, le Claridge est toujours un lieu magique pour un rendez-vous hivernal. Pour ce déjeuner gris et froid, l’établissement s’est vraiment surpassé ; dans la pièce, en tête-à-tête dans un coin intime du restaurant, sont assis Lily James et Matt Smith, plus connus en tant que Cendrillon et Doctor Who, rapprochés l’un de l’autre. Pas étonnant que les petits enfants assis à la table d’à côté aient pivoté sur leurs sièges pour les contempler avec émerveillement.

Et qui pourrait les blâmer ? James est charmante, adorable, une star qui survole les genres et les générations. De ses débuts dans le rôle de Lady Rose dans ‘Downton Abbey’, au nouveau Cendrillon de Disney, suivie de la séduisante Natasha Rostova dans ‘Guerre et Paix’, et puis, l’année dernière, s’est glissé dans les chaussures de danse de Meryl Streep pour la séquelle de ‘Mamma Mia!’, elle a incarné une série d’héroïnes délicieusement vertigineuses. Plus surprenant, sa sympathie ensoleillée innée a jeté la même lueur sur les autres, avec des rôles immédiatement moins attrayants, dont celui d’une serveuse dans le film d’action ‘Baby Driver’ et la secrétaire consciencieuse de Churchill dans ‘Darkest Hour’. Sa relation depuis quatre ans avec le tout aussi aimé Matt Smith semble juste être un autre chapitre d’une carrière de conte de fées. « Je trouve que le charme est l’ingrédient le plus important d’un être humain … C’est ce que possède Lily James » a confié un jour le créateur de Downton Abbey Julian Fellowes à Harper’s Bazaar.

Toutefois, ces derniers jours James elle-même s’est montrée ambivalente sur son image teintée de rose. Il semble évident que, pour le photoshoot qui a précédé notre rencontre, elle a fermement rejeté toutes les robes qu’elles trouvait trop princesses. « Cendrillon était un cadeau, et je le chérirai jusqu’à la fin de ma vie » explique-t-elle, après que son petit-ami se soit faufilé dans la foule, son chapeau fermement rabattu sur ses yeux pour préserver son anonymat. « Mais j’ai porté une robe pour la première de ‘Mamma Mia!’ qui était bleue et blanche et un peu bouffante, et quand je suis arrivée sur le tapis rouge, tout ce qu’on disait était ‘Oh, c’est Cendrillon !’ C’est une belle association, mais c’est aussi quelque chose que vous voulez quitter au bout d’un moment … »

Elle est arrivée pour notre déjeuner habillée d’un jean, d’un pull blanc et de chaussures de sport, son imperméable Burberry posé sur son bras, mais pour moi, elle ressemble toujours à l’héroïne romantique, avec ses grands yeux marrons, sa peau de porcelaine et ses boucles dorées. Ces derniers ont été teints de cette couleur pour une nouvelle campagne Burberry, dit-elle. « Je suis naturellement brune, et j’adore ça, mais tout le monde veut me voir blonde. Même ma mère me dit ‘Je crois que je te préfère secrètement en blonde’ » rit-elle avec regret.

« Je recherche activement à partir de maintenant des personnages qui sont différents, qui ne se rapprochent pas du charme et des qualités que je pense avoir déjà beaucoup exploré. » Ce n’est peut être pas une si grande surprise (même si c’est bien dommage) qu’elle ne reprenne pas le rôle de Lady Rose dans le très attendu film ‘Downton Abbey’. « Mon personnage est à New York, et ils ne pouvaient pas faire revenir tout le monde » dit-elle avec diplomatie.

-> LIRE LA SUITE …

 


Welcome Message

Bienvenue sur Lily James France, votre source Française quotidienne depuis 2016 sur l’actrice Britannique Lily James. Découvrez ici toutes ses actualités artistiques, des photos, vidéos, traductions, articles, et bien d'autres ! Nous vous souhaitons une agréable visite sur le site.
Advertisement

THE PURSUIT OF LOVE (2021)

Rôle: Lisa Radlett
Diffusion (BBC): 9 Mai 2021
Trailer Photos IMDb

Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Lisa Radlett. Aînée d'une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.




PAM & TOMMY (2022)

Rôle: Pamela Anderson
Diffusion (Hulu): 2 Février 2022
Trailer Photos IMDb

Retour sur le scandale de la sex tape du couple star des tabloïds des années 1990, la star d'Alerte à Malibu, Pamela Anderson et le batteur de Mötley Crüe, Tommy Lee, durant leur lune de miel qui a été divulgué au grand public.




WHAT'S LOVE GOT TO DO WITH IT ? (2022)

Rôle: Zoe
Sortie (Fr):: Inconnue
Trailer Photos IMDb

Synopsis inconnu.



COWBOY BOB (2023)

Rôle: Peggy Jo Tallas
Sortie: Inconnue
Trailer Photos IMDb

Au début des années 90, Peggy Jo Tallas commence une série de braquages de banque dans le Texas. Elle commet ses crimes déguisés en homme, le FBI n'a aucune idée que c'est une femme, la surnommant Cowboy Bob.



THE PARIS TRAP (2023)

Rôle: Inconnu
Sortie: Inconnue
Trailer Photos IMDb

En vacances à Paris, une jeune femme Américaine est victime d'une erreur d'identité et doit jouer un rôle pour sauver sa vie.

Agendas

2 février 2022
Sortie de ‘Pam & Tommy’ sur Hulu


Lily n’a pas d’autre projet pour le moment.

Lumière Sur


Bande annonce officielle de Pam & Tommy,
le 2 février 2022 sur Hulu.

Twitter Du Site
Family Sites

Elite & Top Affiliates

→ Co-stars & friends


→ Partenaires

Dons

Vous souhaitez contribuer à l’amélioration du site LilyJamesFrance.com ? Afin de vous accorder plus de qualité, nous appelons à vos dons. Pour toute action et renseignement, veuillez nous contacter sur lilyjamesfr@gmail.com

Informations

LilyJamesFrance.com n’est pas le site officiel de Lily James. Je n’ai aucun contact avec elle, les membres de sa famille, de son entourage ou de ses agents. Toutes les photos ainsi que les vidéos appartiennent à leurs auteurs respectifs, pour tout crédits merci de me joindre. Images and videos credits go to their respectives owners. Please contact us if there’s a problem or before taking any legal actions.

(etablished on February 2020) |

@ 2016-2020 Lily James France