Bienvenue sur Lily James France, votre source Française quotidienne sur l’actrice Britannique Lily James depuis 2016. Née sous le nom de Lily Chloe Ninette Thomson le 5 Avril 1989 à Esher (UK), elle est connue pour ses rôles dans 'Downton Abbey', 'Cendrillon' et 'Mamma Mia : Here We Go Again!'. Nous la retrouverons prochainement dans le drame Netflix 'Rebecca', dans la suite de 'Baby Driver' et dans le prochain film de Simon Stone 'The Dig. Passez un agréable moment sur le site !
octobre 22nd, 2020   Author: Meghan   Lily James France - Rebecca - Review

Récit d’un voyage initiatique romanesque et mélodramatique

Alors que la période des festivals du cinéma touche le fond à cause de l’épidémie du Covid19, Netflix sort son premier atout pour la saison des Oscars 2021 : Rebecca. Remake [très] attendu du célèbre classique de Daphne du Maurier, ce nouveau long métrage à la sauce British a de quoi intriguer. L’équipe de Lily James France décrypte.

Rebecca, c’est l’histoire littéraire très connue de cette jeune femme, dame de compagnie d’une vieille dame exécrable (Mrs Van Hoppers), qui rencontre le veuf Maxim de Winter et qui, très vite, va se retrouver non seulement mariée mais aussi la nouvelle maîtresse de maison de la grande propriété de Manderley. Un château aux allures inquiétantes, hanté par la mort mystérieuse de l’ex femme défunte de Maxim, Rebecca.

Le film s’ouvre sur les phrases du livre de Daphne, scandées par la voix de miel de Lily James, tel un monologue Shakespearien. « Last night, I dreamt I was in Manderley again. » Nous découvrons ensuite, sous les rayons mordorés de Monte-Carlo, une Lily James pétillante dans les chaussures maladroites de la future Mrs de Winter, et puis un géant au charisme transcendant : Armie Hammer dans la peau de Maxim. L’amour qui se tisse entre eux est aussi rapide que dans le bouquin, mais on peut déjà attribuer au film le point fort d’offrir à cette romance une nouvelle vague de fraîcheur aux allures modernes. Les scènes entre les deux protagonistes sont plus nombreuses, nous rentrons dans l’histoire de ce coup de foudre avec une aisance déconcertante.

Lorsque la nouvelle Mrs de Winter débarque à Manderley, c’est une toute autre ambiance. Lumière froide et tamisée, d’immenses tableaux Victoriens ornant les murs jusqu’aux hauts plafonds et une décoration typiquement tirée des châteaux austères Anglais, Ben Wheatley [le réalisateur] parvient à nous dresser un décors digne des descriptions du roman de Daphne. Parce que, Manderley, c’est un personnage à part entière. Ce château vit, il est le théâtre abritant la divine comédie qui se joue entre ses murs. Même les domestiques se fondent dans ce décors lugubre, leurs costumes sombres et leurs regards livides épiant la nouvelle Mrs de Winter dans tous les recoins de la maison. Un frisson nous parcoure agréablement l’échine, c’est réussi.

La maîtresse en chef de cette ambiance qui fait froid dans le dos, c’est elle, Mrs Danvers, campée par une Kristin Scott-Thomas au sommet de son art, alternant les sourires forcés et les gestes d’une glaciale courtoisie. Maxim, Mrs de Winter et Mrs Danvers forment un trio pour le moins étrange et pourtant complémentaire. La jeune Mrs de Winter est rabrouée, moquée et sans cesse comparée à cette femme défunte qui se retrouve dans tous les détails de la maison : sur les broderies jusqu’aux carnets de comptes. Son fantôme erre dans chaque plan du film, bien que Wheatley ait fait le choix de ne jamais basculer dans le paranormal.

Rebecca 2020 est ce mélange étroit entre romance, drame et mystère. Tout cela aurait pu suffir à ce qu’il fasse un film tout aussi digne de la version aux six Oscars d’Alfred Hitchock de 1940. Pourtant, ce n’est malheureusement pas le cas. Si le film montre une esthétique impeccable dans les plans, les lumières, les costumes et les décors, il souffre néanmoins de nombreuses maladresses.

Si les personnages sont remis au goût du jour et offrent une modernité bienvenue dans la romance entre Mr et Mrs de Winter et dans la psychologie des personnages (accentuant le symbole de la femme libre que constitue le personnage de Rebecca, ou montrant un Maxim de Winter plus doux et plus humain) l’originalité s’arrête malheureusement là. Également, le film possède ses lacunes dans son rythme : tantôt trop lent au début (le passage à Monte-Carlo dure plus de 30 min sur 2h de film), trop mou en son milieu et trop rapide sur des éléments pour le moins importants (la femme qu’a été Rebecca, ses relations avec Maxim et Mrs Danvers, l’élucidation d’un meurtre en quelques minutes alors qu’il est resté dans le secret pendant des mois dans l’histoire), les scènes du film semblent se succéder les unes après les autres comme de simples adaptations d’un livre trop complexe. Cela altère non seulement la profondeur de l’intrigue, mais aussi la complexité psychologique passionnante des personnages, les réduisant qu’à de simples figures théâtralisées.

Ces faiblesses mises à part, Rebecca offre néanmoins un puissant spectacle visuel. La performance des acteurs est poignante et le casting ne serait pas à refaire. Cette histoire d’origine bien plus sombre et vieillotte est remise intelligemment au goût du jour. C’est beau, c’est accessible, c’est moderne.



septembre 10th, 2019   Author: Meghan   Annonce - Candids - Lily James France

 
Depuis bientôt 3 ans, je vis cette sublime aventure à partager toutes les actualités de Lily à vos côtés. Une passion qui, peu à peu, a pris une ampleur pour le moins inattendue, et m’a amené à vivre des moments inoubliables comme ma rencontre avec Lily en février dernier. Mais cette dernière rencontre a eu des effets plus profonds encore en moi, dont une grande remise en question sur les sujets du fan system et de l’industrie du cinéma. Jusqu’à quel point peut-on être fan ? Quelles sont les limites à ne pas dépasser ?

Alors que je me rends compte de la grande ampleur que prend le site de jour en jour (pour mon plus grand plaisir !) mêlé à cette rencontre, cela m’a donné ces dernières semaines un sentiment de responsabilité. Les photos que je poste sont vues par des fans du monde entier, elles sont partagées, relayées, et vues mêmes par certains proches de Lily.

Ainsi, j’ai pris la décision radicale de prendre en main cette responsabilité, et de gérer de manière plus responsable ce que je partage. Cela commence par la suppression totale des photos de paparazzis.

Oui, j’adore le couple Lily/Matt. A chaque photo volée, j’éprouvais un certain plaisir à partager ces moments que les fans attendaient. Cela a généré des centaines de milliers de vues, oui. Les fans aiment se sentir proche de la célébrité qu’ils admirent. Ils aiment voir ces moments du quotidien qui leur donne ce côté humain qui nous attire. Mais revient là ma question : où s’arrête donc le fan system ? Avons-nous le droit de prétendre à pouvoir partager comme bon nous semble la vie privée de ces personnes que l’on admire ? Avons-nous le droit d’être fier de mettre en lumière ces moments qui sont, en vérité, de véritables souffrances pour l’acteur ?

Il s’agit d’un débat qui dure depuis bien longtemps depuis l’existence de l’ère Hollywoodienne. Les paparazzis exercent un « métier » interdit que personne ne blâme et encourage. Mais le stolking est interdit par la loi. Il est interdit et sévèrement puni. En quoi être une célébrité changerait soudain la loi ? En quoi ce mot complètement inventé de « personne publique » donnerait les droits à tout le monde sur la vie d’une personne ? Qu’est-ce qu’une personne publique ?

Je vais vous donner la réponse : non, nous n’avons aucun droit. Un acteur ne signe pas sur son contrat de film le droit d’être suivit, épié et même insulté dans sa vie de tous les jours, hors de son lieu de travail. Être « célèbre » n’implique pas de mettre sa vie entre les mains acerbes du monde entier. Nous n’avons aucun droit.

Cette décision de supprimer les photos de paparazzis de mon site a été motivé par une émission sur laquelle j’étais tombée par hasard. Dans ce talk show (dont je ne me souviens même pas du nom), un paparazzi était invité pour parler d’une star. Alors que son « métier » était affiché en lettre capitales et bien visible sur la barre du bas de l’écran, cet homme dégageait un air si hautain et prétentieux. Il débitait des phrases à dormir debout sur la star, comme s’il était un ami de longue date qui savait tout sur elle. Il avait même cette prétention de savoir ce qu’elle ressentait à des instants T. Cela m’a dégoûté. Cet homme n’était ni une connaissance proche ni un membre de la famille de la star. Mais juste quelqu’un qui, un jour, s’est caché derrière un « métier » pour se prétendre le droit non seulement de la suivre partout, mais en plus de s’attribuer ses gestes et ses pensées. Cette interview était d’un malsain qui m’a rendu tellement mal à l’aise, que quelque part, je me suis sentie concernée. Car, si cet homme suit la star et prend des photos de son quotidien ; moi, sur mon site, je les relaie. Elles sont par la suite regardées, enregistrées, et surtout partagées. Je fais partie de cet engouement malsain. Pire, j’y contribue.

Ainsi, au-delà de la suppression de toutes ces photos illégales de mon site, je souhaite sincèrement m’excuser auprès de Lily et de ses proches ; si au travers de ma naïveté, j’ai pu sûrement divulguer des photos qui ont pu les déranger ou les blesser. Cette ère étrange des réseaux sociaux dans laquelle nous vivons actuellement rend les frontières du respect de plus en plus minces. En un claquement de doigts, tout est partagé et critiqué. Nous devons nous souvenir pourtant qu’il y a des limites. Lily est une jeune femme lumineuse, adorable et brillante. C’est une actrice qui excelle dans le métier qu’elle exerce. En tant que fan, je souhaite la soutenir et la mettre en valeur, et non m’attribuer des droits que je ne possède pas et qui, en plus, peuvent la déranger et la faire souffrir.

Néanmoins, cette ère des réseaux a ses bons côtés et ses bonnes remises en question. Je suis certes fière de moi de m’affirmer sur mes convictions, mais je ne suis pas la seule à le faire. Depuis quelques temps, bon nombre de sites Français prennent cette décision éthique de ne plus poster de photos volées de leur star (http://aliciavikander.us/, https://annakendrick-fr.com/, http://e-clarke.net/, http://haringtonfrance.net/ et bien d’autres). Je suis d’autant plus fière de faire partie de ces admins courageux, qui décident de faire passer le talent et le métier de leur star avant les chiffres. Parce que oui, les photos de paparazzis ont leur grand avantage quand on est un site source. Ce sont les photos malheureusement les plus recherchées, les plus vues. Elles permettent de meubler le site quand la star ne fait pas de sorties officielles pendant un moment. Il y a les chiffres, et la pression de certains hébergeurs qui nous menacent de supprimer ou de donner notre site à quelqu’un d’autre si nous ne postons pas de nouveautés au bout d’un certain temps. Les photos de paparazzis peuvent très facilement être une forme de nécessité pour une admin qui veut mettre son site en avant. Ainsi les supprimer comporte certains risques ; mon autre site, http://returns-girls.com/, a littéralement chuté dans ses chiffres depuis que j’y ai supprimé les photos de paparazzis, et je ne parviens toujours pas à remonter la pente. Mais je l’affirme : nous avons tous une responsabilité. Tout ce que nous partageons possède de l’importance. Nous devons prendre des risques pour prôner un monde meilleur, plus respectueux de l’individualité de chacun.

Je choisis aujourd’hui de faire partie de ceux qui décident de mettre en avant leurs convictions sur le reste. Je vous invite vivement à faire la même chose et à vous poser ces mêmes questions : jusqu’où va le star system ? Jusqu’à quel point peut-on être fan d’une célébrité ? La célébrité nous donne-t-elle en tant que fan tous les droits ? Comment parvenir à casser cette société de partage convulsif, qui nous fait oublier toute limite de respect ? Finalement, où s’arrête notre liberté individuelle au profit de celle de l’autre ?

 

Qu’est-ce qui va changer sur Lily James France ?


Depuis quelques semaines, j’ai procédé au tri de toutes les photos de paparazzis du site. Toutes les photos portant atteinte à la vie privée de Lily (photos prises dans la rue, dans des restaurants, dans des hôtels, se baladant dans des parcs, sur la plage …) ont été supprimées. La catégorie a été modifiée en « candids publics », qui est un concept nouveau que j’ai voulu mettre en place, de ne partager uniquement les photos de Lily quand elle est sur son lieu de travail (arrivant ou quittant une avant-première, un talk-show, un événement …). Je souhaite également que ce site se concentre davantage sur son travail, sur son implication dans le monde artistique et sur son incroyable talent. Ces prochaines semaines, vous verrez le site se développer davantage dans ce sens, dans un but de qualité de l’information. De nombreuses surprises sont en cours de développement, et j’ai si hâte de les partager avec vous !

 

Merci à vous d’avoir lu ce long message qui traite d’un sujet que je trouve pour le moins important. A très vite pour la suite de nos aventures avec notre belle et talentueuse Lily, que je désire respecter pour l’incroyable personne qu’elle est. N’hésitez pas à partager vos avis sur le sujet sur les réseaux sociaux ou sur l’adresse mail du site (lilyjamesfr@gmail.com).

Meghan, administratrice de Lily James France



mars 20th, 2019   Author: Meghan   All About Eve - Lily James France

 
Le soir du 28 Février, après la représentation de ‘All About Eve’ du soir, Lily James France a eu l’immense chance de rencontrer la sublime Lily James.
Une rencontre pour le moins inoubliable ! Lily prend du temps avec ses vrais fans (beaucoup de collectionneurs d’autographes et de personnes pour attirer l’attention viennent pour l’accaparer), elle est restée le plus longtemps avec moi, et est même revenue ensuite pour me dire à quel point elle était heureuse d’avoir fait ma connaissance. Après deux autographes, deux câlins, une photo (qui à la base n’était pas autorisée par la manageuse, mais Lily elle-même a insisté pour prendre une photo avec moi), Lily m’a révélé connaitre le site et que sa mère elle-même en était accro !
Un rêve, inoubliable. Qui aurait cru qu’une jeune fan française, commençant un site sur son crush cinématographique, aurait pu vivre un tel moment avec sa star! Merci Lily, non seulement pour ce moment unique, mais aussi pour être qui tu es.
Je suis immensément fière d’avoir fait sa connaissance, et de tenir chaque jour ce site sur son actualité.

Découvrez la vidéo de la rencontre et la photo ci-dessous !




mars 8th, 2019   Author: Meghan   All About Eve - Lily James France

 

Un conte doucereux au parfum actuel

All About Eve est intemporel. Margo Channing est une actrice reconnue et adulée. Tous les soirs, elle monte sur la scène du théâtre pour interpréter un rôle uniquement écrit pour elle. Margo est une star capricieuse, hautaine et égocentrique. Elle quémande, se fait habiller et servir, telle une reine suprême. Au détour d’une représentation, elle se fait présenter la jeune Eve Harrington ; prototype de la jeune ingénue, suivant les traces de son idole de toujours. Comme toute star qui se respecte, Margo n’est pas insensible aux flatteries de cette jeune adolescente, qui ne doit pas sans cesse lui rappeler sa propre image quelques décennies plus tôt. Margo prend Eve sous son aile. Sauf que Eve est jeune, belle et brille de sa jeunesse. Eve s’insère dans le milieu avec l’aisance d’un papillon qui sort de sa chrysalide. Peu à peu, il n’y en a plus que pour Eve, cet ange aux cheveux blonds, que l’on ne manque pas de consulter et de retrouver au centre de toutes les conversations. Eve va prendre sa place, quel qu’en soit le prix terrible à payer.

Méfiance, complots et trahisons sont les thèmes premiers de la pièce. Adaptation du film à succès de 1950 mettant en vedette Bette Davis et Anne Baxter, il n’en réside pas moins un terrible arrière goût actuel. Deux femmes s’étripant pour la gloire et la beauté, devant des hommes stoïques venant même à les encourager. Une recherche éperdue de qui nous sommes dans un métiers (et une société) où l’image prime sur notre véritable individualité. Au contraire, All About Eve ne peut être plus actuel, à l’époque de #MeToo où les femmes tentent enfin de se frayer un chemin dans cette société patriarcale.

La mise en scène, dirigée par Ivo van Hove, nous offre un spectacle au visuel original et singulier, oscillant entre le cinéma et le théâtre. De grands écrans installés au-dessus de la scène nous montrent les acteurs filmés de différents angles, et montrent ce qui ne doit pas être vu : une Margot en mal de vivre qui vomit dans la salle de bain, Eve qui montre son vrai visage en menaçant dans les toilettes l’assistante de Margot pour qu’elle puisse la remplacer. La caméra joue le rôle de confident et révélateur des vérités. Elle est le miroir confus de l’âme troublée des personnages. Un choix intéressant et appliqué avec une minutie quelque peu déroutante.

Mais le véritable pilier de cette pièce, c’est sans aucun doute la qualité des performances. Peu fan des séries policières en tout genre, c’était la première fois que je découvrais réellement Gillian Anderson ; et je n’ai pas été déçue. Gillian est sans aucun doute l’atout principal, le coup de poing, celle qui pendant un instant, brille tellement de sa performance que le temps se suspend. Son interprétation de Margot Channing est la plus poignante qu’il m’ait été donné de voir au théâtre jusqu’à aujourd’hui. Une véritable leçon d’acteur.

Bien entendu, vient la partie que j’attendais bien évidemment le plus, et la raison pour laquelle j’ai vu la pièce : Lily James. Si nous enlevons le côté fan qui vient voir une de ses idoles (avoir eu la chance de la voir performer en face de moi pendant plus de deux heures, entendre sa voix et même l’entendre chanter est sans doute un des jours les plus mémorables de ma petite vie), Lily offre une performance pleine de nuance, à la fois similaire et différente avec ce qu’elle a pu jouer jusqu’à maintenant. Car Eve est un personnage à deux faces, et Lily a parfaitement su montrer dans la finesse de son jeu la complexe personnalité de son personnage. Un volte face intéressant, faisant écho à sa dernière interview pour Harper’s Bazaar UK où elle déclarait vouloir s’éloigner des personnages qui tendaient à trop lui ressembler.

Le reste du casting n’en était pas moins brillant, offrant un spectacle tout en humour et en drame, faisant flotter sur le plateau la douce mélodie de la fatalité.





janvier 3rd, 2019   Author: Meghan   Lily James France

En ce 1er janvier, nous vous souhaitons une très bonne année 2019 ! Meilleurs voeux de bonheur, de santé, et que tout vos souhaits puissent se réaliser !

En parallèle, Lily James France fête en ce jour son 3e anniversaire ! Merci à tous d’être encore et toujours plus nombreux à suivre le site et les réseaux sociaux ! Quel chemin parcouru, et encore tant à parcourir !

Une année très chargée et pleine de promesses qui nous attend ! Nous atteindrons probablement les 1 000 abonnés sur Twitter, les 1 million de visites sur le site, et le 28 février, nous aurons la chance de voir, et surement de rencontrer Lily à Londres pour sa pièce ‘All About Eve’ ! Sans oublier bien sur toute l’actualité de la miss qui aura probablement une année bien chargée !

Merci encore à tous, et en avant pour cette année 2019 qui promet d’être fabuleuse !



Advertisement
Projets
YESTERDAY (2019)
Rôle: Ellie
Sortie (Fr): 3 Juillet 2019
Un musicien anglais cherche à percer et, pour des raisons inconnues, est le seul à se souvenir des Beatles.

REBECCA (2020)
Rôle: Mrs de Winter
Sortie (Fr): 21 Octobre 2020
Une jeune femme naïve épouse un riche veuf et part s'installer dans son manoir gigantesque. Elle constate que le souvenir de la première épouse maintient une emprise sur son mari et les domestiques...

THE DIG (2020)
Rôle: Peggy Preston
Sortie (Fr): Inconnue
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, une jeune veuve est persuadée que ses terres cachent des richesses souterraines. Son intuition va finir par payer...

THE PURSUIT OF LOVE (2021)
Rôle: Lisa Radlett
Diffusion (BBC): Inconnue
Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Lisa Radlett. Aînée d'une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.

COWBOY BOB (2021)
Rôle: Peggy Jo Tallas
Sortie: Inconnue
Au début des années 90, Peggy Jo Tallas commence une série de braquages de banque dans le Texas. Elle commet ses crimes déguisés en homme, le FBI n'a aucune idée que c'est une femme, la surnommant Cowboy Bob.

THE PARIS TRAP (2022)
Rôle: Inconnu
Sortie: Inconnue
En vacances à Paris, une jeune femme Américaine est victime d'une erreur d'identité et doit jouer un rôle pour sauver sa vie.
Agendas

Lily n’a pas d’événement prévus pour le moment.

Lumière Sur

Rebecca, disponible dès le 21 octobre sur Netflix !

 

Twitter Du Site
Family Sites

Elite & Top Affiliates

→ Co-stars & friends


→ Partenaires

Dons

Vous souhaitez contribuer à l’amélioration du site LilyJamesFrance.com ? Afin de vous accorder plus de qualité, nous appelons à vos dons. Pour toute action et renseignement, veuillez nous contacter sur lilyjamesfr@gmail.com

Informations

LilyJamesFrance.com n’est pas le site officiel de Lily James. Je n’ai aucun contact avec elle, les membres de sa famille, de son entourage ou de ses agents. Toutes les photos ainsi que les vidéos appartiennent à leurs auteurs respectifs, pour tout crédits merci de me joindre. Images and videos credits go to their respectives owners. Please contact us if there’s a problem or before taking any legal actions.

(etablished on February 2020) |

@ 2016-2020 Lily James France

Advertisement


Lily James France • Designed by Gratrix Designs • Hosted by Flaunt | DMCA | Privacy Policy