Bienvenue sur Lily James France, votre source Française quotidienne sur l’actrice Britannique Lily James depuis 2016. Née sous le nom de Lily Chloe Ninette Thomson le 5 Avril 1989 à Esher (UK), elle est connue pour ses rôles dans 'Downton Abbey', 'Cendrillon' et 'Mamma Mia : Here We Go Again!'. Nous la retrouverons prochainement dans le drame Netflix 'Rebecca', dans la suite de 'Baby Driver' et dans le prochain film de Simon Stone 'The Dig. Passez un agréable moment sur le site !
mars 6th, 2020   Author: Meghan   Interview - The Glossary - Traduction

L’actrice Britannique Lily James révèle ce que ça lui fait de rompre avec les rôles d’héroïnes de contes de fées.

Elle a joué l’héroïne de contes de fées avec aplomb, mais Lily James en a assez d’être stéréotypée. L’actrice Britannique se confie aujourd’hui sur sa famille, sur son futur, et sur sa recherche de rôles nouveaux.

« Je pense que j’ai bien plus à offrir qu’à être enfermée dans la case de la ‘fille romantique’. Ma personnalité possède d’autres aspects : je peux me mettre en colère facilement quand les choses m’ennuient … » Lily James parle de stéréotypes. L’actrice – dont la carrière, admet-elle, lui a laissé parfois le sentiment d’être ‘persécutée par les corsets’ – est prête à exprimer « plus d’aspects différents de moi-même, à travers toute sorte de personnages. » Elle a sans doute trouvé cette réponse dans ‘Rebecca’, l’adaptation très attendue du chef d’oeuvre gothique de Daphne du Maurier de 1938, qui sortira prochainement cette année. James y incarne Mrs de Winter, aux côtés d’Armie Hammer qui interprète son mari aristocrate Maxim, dans une production Netflix ; l’intrigue suit un couple débutant sa vie conjugale dans le sombre domaine de Manderley, chaperonnés par la femme de ménage Mrs Danvers, brillamment interprétée par Kristin Scott Thomas. Avec un scénario signé Jane Goldman et Ben Wheatley à la réalisation, le film est prêt à captiver le public, et ce tout autant que la version précédente d’Alfred Hitchcock, récompensée aux Oscars, avec Laurence Olivier et Joan Fontaine. « Je suis passionnée par cette histoire » dit James. « En ce moment, je ne fais qu’y penser, en rêver et en parler. Hitchcock l’a déjà adapté, et nous le faisons à nouveau avec une vision différente. »

« Même si j’étais déterminée à rester la plus fidèle possible au livre » continue-t-elle « nous avons dû dans le même temps le laisser prendre son envol et voir ce qu’il pouvait devenir, en découpant chaque partie. J’ai lu le livre sept ou huit fois, j’ai l’impression que ce personnage compte vraiment pour moi. » Mariée à un homme qui s’avère être aussi froid qu’il est riche, et hantée par la présence constante de la première épouse décédée (l’éponyme Rebecca), la jeune Mrs de Winter est seule, apeurée et malheureuse. Une situation que James n’a pas prise à la légère. « J’ai eu du mal à me détacher du personnage » explique-t-elle. « Elle est tellement intimidée, juste éclairée au gaz, elle vit dans un espace difficile. J’ai continué à avoir des attaques de panique après le tournage ; je n’arrivais pas à m’en débarrasser. » Un tel dévouement est typique chez James. Apparue d’abord dans ‘Secret Diary of a Call Girl’, drame télévisuel racontant l’histoire vraie de Belle de Jour, c’est en jouant la fougueuse Lady Rose dans ‘Downton Abbey’ 1 an plus tard qu’elle a été catapultée sous la lumière des projecteurs (« cette série m’a permis d’avoir plus de visibilité – et c’est ce que vous souhaitez le plus en tant qu’acteur ; de pouvoir être vu »), tournant une vingtaine de films en moins d’une décennie – tout cela avant même d’atteindre l’âge de 30 ans, l’année dernière. Cependant, à l’instar de beaucoup d’actrices qui se sont fait connaître par des drames d’époques, la sensibilité à la rose anglaise de James rendait la menace d’être catégorisée presque inévitable. Un remake à gros budget du classique Disney de ‘Cendrillon’, ajouté à ‘Pride and Prejudice and Zombies’, une série télévisée de ‘Guerre et Paix’ et une romance située pendant la Seconde Guerre Mondiale, ‘The Exception’, ont suivi peu après ; ‘stressant’ James à la pensée qu’on ne veuille lui proposer qu’un certain type de rôles.

LIRE LA SUITE DE L’INTERVIEW …



février 21st, 2020   Author: Meghan   Grazia - Interview - Photoshoot - Traduction

Ce mois-ci, Lily fait également la couverture du célèbre magazine Grazia Italia, pour l’édition de la semaine du 24 février. Elle nous dévoile un nouveau photoshoot exclusif, photographiée par la célèbre photographe Ellen Von Unwerth. Retrouvez les premiers scans (MQ) dans la galerie :

Découvrez également quelques extraits traduits du magazine (la traduction Italien/Anglais a été réalisée par Best of Lily James) :

  • Sa carrière future : « Je veux repousser mes limites, m’éloigner des personnages que j’ai joué jusqu’à maintenant. Je recherche quelque chose qui m’excite, qui me fait peur, mais ce n’est pas simple : il est rare de trouver des scénarios stimulants, mais il est plus rare encore de trouver des personnes qui acceptent de vous faire confiance. »

  • Jouer les mannequins : « C’est une grande responsabilité, parce, en réalité, une actrice souhaite être libre, et ce même de ses propres erreurs. Personne n’a envie d’être toujours la ‘petite fille sage’. »

  • Bvlgari : « Quand j’ai appris que j’étais choisie en tant qu’ambassadrice de Bvlgari, je pouvais à peine le croire. Je suis toujours fascinée par tout ce qui brille. J’aime avoir beaucoup de bagues, d’avoir la possibilité de porter des boucles d’oreilles différentes, et je suis une amoureuse des pierres et de l’or. La chose la plus précieuse que je peux posséder, c’est un bijou. »

  • Les réseaux sociaux : « Je ne veux pas projeter une image de moi qui ne corresponde pas à la réalité. Par exemple, pendant le tournage de mon nouveau film, ‘Rebecca’, j’ai abandonné Instagram pendant trois mois : je souhaitais me déconnecter, et je pense que cette période m’a fait beaucoup de bien. » « Avec les réseaux sociaux, tout ce que vous dites se répercute sur des millions et des millions de personnes, et tout devient plus difficile. C’est de là que me vient cet instinct qui me pousse à toujours un peu me méfier du monde extérieur. »

  • LIRE LA SUITE



février 21st, 2020   Author: Meghan   Another - Interview - Traduction

Face à Sophie Bew, Lily James se confie sur le tournage du remake de ‘Rebecca’ de Ben Wheatley, sur les rôles qu’elle rêverait incarner, et sur l’achat des droits d’un livre qu’elle vient tout juste de terminer – qu’elle prévoit de produire et d’y jouer un rôle.

Lily James est bien plus qu’une simple rose Anglaise. L’actrice, principalement connue pour ses premiers rôles dans des drames historiques, surfe sur les générations : à l’aise dans son allure d’adolescente pin-up, elle assure autant le rôle d’une aristocrate coiffée de chapeaux, de la petite amie d’un gangster, ou dans la peau de Cendrillon. Son prochain tournant est le rôle de la seconde Mrs de Winter dans le remake du conte gothique ‘Rebecca’ de Daphne du Maurier réalisé par Ben Wheatley, qui lui fera atteindre encore plus de reconnaissance – s’ajoutant avec ses collaborations avec des réalisateurs comme Danny Boyle et Edgar Wright. Faisant des choix d’actrices audacieux et rafraîchissants, couvrant toutes les époques et les genres, James est un talent qui intrigue le public, qui souhaite en voir encore plus.

Il est attachant de voir à quel point l’actrice Lily James porte le poids de ses insécurités – mais avec un soupçon d’acceptation de ce qu’elle est. « Quand je suis un peu nerveuse et que je ne sais plus quoi dire, j’essaye d’être joyeuse » dit-elle. Nous conduisons dans les rues de Londres, partant de Walthamstow jusqu’à son rendez-vous à Soho ; elle s’exprime avec animation, agitant ses mains et riant lorsque nous sommes bousculées sur nos sièges arrière. « J’ai l’air d’une adolescente de 15 ans qui se rend à des soirées à minuit. C’est comme une couverture de sécurité – je deviens cette sorte de caricature. Parfois, je me dis ‘Lily, pour l’amour de Dieu, qu’est-ce qui ne va pas chez toi ?’ »

Cela me rappelle une scène de ‘Rebecca’ de Daphne du Maurier, ce psycho-thriller romantique célèbrement adapté au cinéma en 1940 par Alfred Hitchcock. James sera à l’affiche de la nouvelle adaptation du roman par Ben Wheatley qui sortira sur les écrans prochainement cette année, et il y a une certaine ressemblance sur ce sujet-là entre l’actrice et son personnage, la seconde Mrs de Winter. Dans le livre, le narrateur interne fait ses adieux à Maxim de Winter, son futur mari, qu’elle craint de ne plus jamais revoir après qu’ils soient tombés amoureux à Monte-Carlo.

Tout comme de Winter, James a bravé l’internat, et sa filmographie est capricieuse – se dévoilant dans un étincelant Cendrillon de Disney et incarnant une Elizabeth Bennet avide de combats de kung fu – démontrent quelqu’un de capable d’encore plus grand. Et dans le même temps, ‘Rebecca’ est, à première vue, un choix de film qui fait parfaitement sens pour James : des costumes des années 1930 et un manoir sur la Cornish Coast ; un design exquis ; et une intrigue avec un nouveau mariage au cœur d’un décors d’aristocrate hanté par la mort de l’épouse précédente. Cela ne semble pas si distant de ‘Just William’ et de ‘Downton Abbey’, ses premières apparitions à l’écran qui ont propulsé James sous les projecteurs. Mais entre les mains de Wheatley, on s’attend à un récit surréaliste et psychédélique du conte gothique hystérique et évocateur de du Maurier.

LIRE LA SUITE DE L’INTERVIEW …



février 11th, 2020   Author: Meghan   Another - Interview - Photoshoot - Traduction

Lily fait la couverture du magazine AnOther, pour leur édition spéciale printemps/été 2020. Retrouvez sans tarder dans la galerie du site le scan de la couverture, les premiers outtakes HQ de ce photoshoot inédit, ainsi qu’une preview de la traduction de l’interview, qui arrivera en entier sur le site dans la semaine. Enjoy !

Aux côtés de Sophie Bew, Lily James se confie sur le tournage du remake de ‘Rebecca’ de Ben Wheatley, sur les rôles qu’elle rêverait incarner, et sur l’achat des droits d’un livre qu’elle vient tout juste de terminer – qu’elle prévoit de produire et d’y jouer un rôle.

Lily James est bien plus qu’une simple rose Anglaise. L’actrice, principalement connue pour ses premiers rôles dans des drames historiques, surfe sur les générations : à l’aise dans son allure d’adolescente pin-up, elle assure autant le rôle d’une aristocrate coiffée de chapeaux, de la petite amie d’un gangster, ou dans la peau de Cendrillon. Son prochain tournant est le rôle de la seconde Mrs de Winter dans le remake du conte gothique ‘Rebecca’ de Daphne du Maurier réalisé par Ben Wheatley, qui lui fera atteindre encore plus de reconnaissance – s’ajoutant avec ses collaborations avec des réalisateurs comme Danny Boyle et Edgar Wright. Faisant des choix d’actrices audacieux et rafraîchissants, couvrant toutes les époques et les genres, James est un talent qui intrigue le public, qui souhaite en voir encore plus.

Suite de l’interview à venir dans la semaine.



juin 17th, 2019   Author: Meghan   Graham Norton Show - Interview - Yesterday

 
Lily a été l’invitée de l’émission Anglaise Graham Norton Show, diffusée ce 14 juin, afin de promouvoir son film ‘Yesterday’. Madonna, Ian McKellen, Danny Boyle et Himesh PatelSheryl Crow faisaient également partie du show. Retrouvez les photos de l’émission, ainsi que le replay entier ci-dessous :





juillet 22nd, 2018   Author: Meghan   Allure - Interview - Presse - Traduction

Comme la plus célèbre des princesses Disney, Lily James sait combien elle est chanceuse d’avoir cette fan base pailletée. Mais la vie n’est pas comme les histoires de Cendrillon, et trois nouveaux rôles, donc ‘Mamma Mia! Here We Go Again’, pourrait rendre le conte de fées plus intéressant encore.

Nous sommes mercredi à 15h, et Lily James me tend un shot du Patron XO Cafe, un café serré infusé à la tequila qui descend plus vite qu’on ne le croit. “C’est bon n’est-ce pas ?” demande l’actrice après en avoir recommandé. “Je préfère ça aussi, pas comme de la tequila-tequila.” Elle se lèche les babines. “Je trouve ça vraiment bon à boire.

Nous sommes dans un pub à Finsbury Park, avoisinant le nord de Londres qui n’est pas connu pour être particulièrement chic, et puisque James a obtenu le luxe d’une après midi de repos, il a semblé approprié de boire un peu. Ça a commencé avec quelques tirs au bowling d’à côté au Rowans Tenpin Bowl, puis quelques pintes, puis nous avons parlé de quelque chose appelé ‘strawpedo’, où vous devez boire du Smirnoff Ice dans une bouteille le plus vite possible. Heureusement ce pub, un endroit typiquement British où se retrouvent les travailleurs, appelé le Twelbe Pins, ne sert pas du Smirnoff Ice. Donc à la place, on se contente avec des shots de tequila.

Voilà ce que vous devez penser : Lily James n’est-elle pas connue pour être une bonne actrice sage ? Elle boit des shots un mercredi après midi dans un pub sombre ? N’a-t-elle pas joué Cendrillon ?

Et oui, James est excessivement gentille et visiblement polie. L’actrice de 29 ans a cultivé une carrière en jouant des personnages gentils dans des projets historiques comme ‘Downton Abbey’ et dans le prochain drame Netflix ‘The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society’, et elle a incarné l’une des princesses de contes de fées les plus iconniques dans l’adaptation de Cendrillon. Ses personnages vont toujours au-delà des difficultés, trouve leur homme, et vivent heureuses jusqu’à la fin de leur vie. Il y a une raison pour laquelle personne n’écrit jamais rien de négatif sur James – parce que comment le pourriez-vous ? Mais la perception publique, filtrée par Instagram et la télévision et la presse, n’est pas toujours une représentation de la réalité. La réalité c’est que James est comme n’importe qui, compliquée et nuancée. Pendant une minute, elle raconte son travail en tant que patron de la Motor Neurone Disease Association du nord de Londres, et la minute d’après elle raconte une anecdote sur le fait d’avoir été reconnue dans des toilettes au Glastonbury Festival à 5h du matin. Vous pouvez être quelqu’un de bien et boire des shots l’après midi.

Quand James a commencé à travailler en tant qu’actrice, après son diplôme de la Guildhall School of Music & Drama à Londres en 2010, elle ne se sentait pas aussi étiquetée que maintenant. Son travail au théâtre était de loin plus souple que les femmes qu’elle incarne aujourd’hui sur les écrans, et en fin de compte, c’est le fait d’avoir été casté pour Cendrillon qui a fait pencher la balance sur le fait de toujours être vue comme la fille sage. Bien sur, elle a pris des risques, particulièrement l’année dernière dans ‘Baby Driver’, mais James semble toujours revenir (ou être poussée) vers l’aimable héroïne blonde.

Je pense que chaque acteur est catalogué” dit-elle avec un haussement d’épaules. “Vous devez vous rappeler que vous pouvez faire ça pendant très, très longtemps, et il y a tellement de moments pour vous réinventer ou vous engager dans une direction totalement différente.” Pourtant, elle est prête, plus que prête, pour une autre étape. “J’ai eu récemment ce sentiment dont j’ai du mal à me débarrasser – et parfois ce que vous pensez qui est bon pour vous n’a en fait aucun sens – que j’aimerais sortir de ces personnages qui semblent honnêtes et ouverts.” dit l’actrice. “Il y a en eux une bonté dont j’aimerais m’éloigner.

Le dernier projet de James, ‘Mamma Mia! Here We Go Again’ ne va pas vraiment dans cette direction, mais elle aurait prit quoi qu’il arrive le rôle de la jeune Donna Sheridan. Le film, une séquelle du film de 2008 Mamma Mia!, adaptation de la comédie musicale d’ABBA, était une opportunité pour James de profiter de ses débuts théâtraux. Elle chante et danse – eh bien – et filmer sur l’île Croate de Vis était une expérience remarquable qu’elle n’oubliera jamais. L’actrice a été engagé très vite après son audition, alors qu’elle était littéralement en chemin avec son petit ami, l’acteur de ‘The Crown’ Matt Smith – pour Glastonburry. “Il m’a déposé et m’a attendu tandis que j’allais chanter quelques chansons de Mamma Mia! et jouais quelques scènes.” dit-elle. “Ensuite je me suis dit ‘Du calme, c’est fini’ et nous sommes allé au festival et j’y ai eu le meilleur des weekends. Mes agents se sont précipités sur moi le lundi ou le mardi, et j’avais complètement perdu ma voix. Ils m’ont dit ‘Tu vas chanter ABBA dans quelques semaines’ Et j’ai pensé ‘Oh merde.’

Il y a une pression distincte quand on vient à jouer la version plus jeune d’un personnage originairement incarné par Meryl Streep. Mais ne parlez pas de pression à James. “Je ne peux pas y penser.” dit-elle.

-> LIRE LA SUITE …

 



juillet 21st, 2018   Author: Meghan   AOL BUILD - Apparitions Publiques - Candids - Interview - Mamma Mia

Le 19 juillet, Lily et Amanda ont continué la promotion de ‘Mamma Mia! Here We Go Again’ à New York, et ont assisté à une interview spéciale par AOL Build Series. Retrouvez sans tarder les photos de l’interview dans la galerie :


Plus tôt, Lily a été vue quittant son hôtel et arrivant aux studios d’enregistrement de l’interview.




juillet 20th, 2018   Author: Meghan   Apparitions Publiques - Interview - Mamma Mia - The Today Show

Le 18 juillet, Lily et Amanda continuent la promotion de ‘Mamma Mia! Here We Go Again’ à New York, et ont assisté tôt dans la matinée à une interview spéciale pour The Today Show ! Retrouvez sans tarder les photos et les extraits de l’interview ci-dessous :






Le 17 juillet, Lily était sur le célèbre plateau de l’émission ‘The Tonight Show Starring Jimmy Fallon’ pour promouvoir ‘Mamma Mia! Here We Go Again’ à New York ! Elle y a parlé de sa première rencontre avec Meryl Streep, de sa passion pour ‘Mamma Mia!’ depuis des années, et a joué au Singing Whisper Challenge. Retrouvez photos et vidéos de l’émission ci-dessous :




juin 16th, 2018   Author: Meghan   Interview - Marie Claire - Traduction

La star du plus gros film de cet été (jouant une jeune Meryl Streep, rien  que ça), Lily James a fait beaucoup de chemin depuis Downton Abbey. Elle raconte à Martha Hayes son incroyable décénie, comment elle se sent comme un charlatant et pourquoi elle veut aller danser en boite.

Lorsqu’une Lily James légère et pleine de grâce foulera le tapis rouge le mois prochain à l’Avant Première de son prochain film, Mamma Mia! Here We Go Again, je la prendrai en photo en train se pavaner dans son ‘appartement très douteux’ de l’est de Londres dans lequel elle vit depuis sa vingtaine. Elle le louait avec deux gars avec lesquels elle est allée à l’école, l’un d’entre eux était un “danseur phénoménal” qui avait l’habitude d’enfiler les talons de l’actrices et lui montrer comment on marchait avec. “Je ne sais même pas comment il arrivait à les mettre” rit-elle, “mais il m’a littéralement appris toute cette routine, que j’applique toujours.” James, 29 ans maintenant, me dépeint avec animation l’époque avant sa célébrité. “J’allais travailler – sur Downton Abbey – à 5h du matin, et tout le monde faisait encore la fête.” se souvient-elle de ce lieu sombre et morne. “J’étais comme à Végas. Je leur disais ‘Continuez, je serai de retour dans dix heures !‘” Aujourd’hui, ses aménagements sont beaucoup plus confortables, pour ne pas dire luxueux – elle partage une location dans le nord de Londres avec son petit ami depuis quatre ans, la star de The Crown Matt Smith. Sans surprise, ses anecdotes sont moins expressives, ce qui est, en partie, une volonté de protéger la vie privée du couple – mais je suspecte aussi que c’est parce qu’elle est une personne plutôt réservée. En fait, s’il y avait un mot qui désignerait l’exact opposé du name dropping, ce serait Lily James.

C’est en un début de soirée de vendredi à une pizzaria chic en bas de la rue de son appartement que James arrive, débordante d’excuses pour cette rencontre si tardive dans la journée. Elle est venue directement après un essayage de robe au magasin vedette Burberry (elle est l’un de leur visage depuis 2016), et est revenue de Guernsey ce matin. Hier, elle faisait la promotion de The Guernsey Literary And Potato Peel Pie Society, un film romantique de la Seconde Guerre Mondiale, qui suit son tournant dans Darkest Hour, le film Oscarisé sur l’histoire de Winston Churchill. La semaine prochaine, elle honorera son nouveau rôle dans le thriller indépendant Little Woods au Tribeca Film Festival de New York, et ensuite c’est à Suffolk qu’elle ira pour tourner le prochain film de Danny Boyle, écrit par le le roi de la romcom Richard Curtis.

Quelque part au milieu de tout cela est arrivée l’apogée de la carrière de James, jouant une Donna jeune (le personnage de Meryl Streep) dans la séquelle du blockbuster de 2008 Mamma Mia! Filmer en Croatie avec Streep, Colin Firth et – roulements de tambours- Cher (qui joue la grand-mère de Sophie) sonne tellement épique, je ne suis pas sure qu’elle l’ait encore digéré. “Sans être trop sentimentale, c’était vraiment un moment spécial,” se souvient-elle, après une pause. “Je m’inquiète maintenant de m’être trop amusée et que j’aurais dû me concentrer plus. Nous avons passé un si bon moment que j’ai comme oublié de … m’inquiéter.” Réalise-t-elle à quel point ce qu’elle dit est dingue ? “Je sais !” concède-t-elle, commandant un Iced Tea et enlevant son trench Burberry pour révéler un fin cashemere couleur crème, “C’était juste dingue, toutes ces légendes se baladant tranquillement dans les environs.” Étaient-ils accessibles ? “C’est intimidant parce que ce sont des gens que vous avez regardé, que vous avez idolâtré; vous ne vous doutez pas qu’un jour vos chemins se croiseront.” Est-ce que Cher vous a donné de bons conseils ? “Cher ?” elle rit, nerveusement. “Je répondrais bien oui … mais non, malheureusement je n’ai pas eu beaucoup de temps avec elle.

Elle a passé un temps plus important avec Benny Andersson et Björn Ulvaeus d’ABBA, qui sont les producteurs exécutifs du film, et qui ont enregistré sa voix pour la bande originale avant le début du tournage du film. “J’étais littéralement au studio d’enregistrement de Benny à Stockholm,” sourit-elle. “A l’extérieur de Londres, c’était comme exister dans un petit univers secret; juste moi et les garçons d’ABBA.

-> LIRE LA SUITE …

 




La star de The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society parle de sa passion pour la littérature et l’écritude de lettres.

Connaissiez-vous le livre avant d’être contactée pour le rôle ?
Non, je ne l’avais pas parcouru, et quand je l’ai fait, c’était une telle joie, il m’a alimenté. On tourne facilement les pages, et j’adore le fait qu’il soit écrit sous forme de lettres, parce qu’il y a quelque chose de spécial quand vous poser un stylo sur du papier pour exprimer ce que vous ressentez, de le faire de la bonne manière et de le transmettre à quelqu’un d’autre, c’est si poignant et si déterminé. Et maintenant, où vous tweetez ou instagramez juste quelque chose sans y penser, c’est quelque chose pour lequel vous vous engagez réellement et ainsi, c’est plus profond et plus personnel.

Pouvez-vous considérer devenir écrivain ?
J’ai toujours eu l’habitude d’écrire; mes parents m’ont poussé à écrire un journal intime et j’en ai une boite pleine; jusqu’à ma seconde année à l’école de comédie dramatique où j’étais trop occupée, j’ai arrêté. J’écrivais mon journal presque tous les jours, mais maintenant je n’écris plus autant, je pense que c’est quelque chose qui va revenir. Mon père [James Thomson] écrivait beaucoup, j’ai récemment retrouvé un livre entier qu’il a écrit ainsi que des poèmes, donc c’est quelque chose qui je l’espère est en moi.

Êtes-vous plus une lectrice ?
J’adore lire, ce qui m’a conduit à ce livre était cette scène où le personnage débat à propos de Jane Austen et Emily Bronte, et combien passionnées d’histoires elles étaient et combien moderne elles étaient et tout le pouvoir qu’elles avaient. A l’école, je n’aimais pas l’anglais, je trouvais ça quelque peu simplet, et on devait répondre aux questions d’une manière tellement restreinte. Je trouve parfois difficile d’exppliquer quels sont mes liens avec les livres parce que c’est très émotionnel et instinctif, donc j’ai beaucoup lutté avec ça à l’école. Mais maintenant j’adore lire, justement parce qu’il y a tellement d’émotions.

Analyser des textes et sonder les personnages pour vos rôles …
Toujours. C’est le truc, parfois je le fais parce qu’il y a beaucoup de scénarios que l’on m’envoie qui demandent de lire des livres. Je viens de rentrer de vacances et j’ai lu ‘Voyage into the Dark’ de Jean Rhys, ‘Birdsong’ de Sebastian Faulks et ‘East of Eden’ de Steinbeck. Je me suis nourrie de ces livres parce que j’avais l’espace pour le faire.

Fiction ou Non-Fiction ?
Fiction. Mon auteur préféré du moment est Eimear McBride qui a écrit ‘A Girl is a Half-Formed Thing’ et ‘The Lesser Bohemians’. J’ai eu quelques livres pour mon anniversaire, mais oui, j’adore vraiment, vraiment lire. En fait, le lieu où je lis le plus est sur les plateaux de tournage entre les prises, il y a tellement de moments où vous devez attendre dans les environs et si je n’ai pas besoin de me concentrer sur la scène suivante, parfois c’esst bien de me distraire et je lis. En fin de compte j’ai eu l’habitude de lire des fictions courtes comme Raymond Carver parce que c’est plus simple de se plonger dans une histoire courte …

La plupart des gens vont juste sur leur téléphone entre deux prises n’est-ce pas ?
J’ai cassé mon téléphone et je n’ai plus aucune application dessus [elle montre le téléphone], il est trop vieux, donc je n’ai pas Instagram, je n’ai rien, et quand on ne l’a pas, on lit plus, c’est évident. Mais c’est vraiment triste de voir que maintenant, en tant que jeune génération, on révise ou faisons nos devoirs alors qu’il y a une tentation constante d’activité sociale, je ne sais pas …

-> LIRE LA SUITE …

 



Advertisement
Projets
YESTERDAY (2019)
Rôle: Ellie
Sortie (Fr): 3 Juillet 2019
Un musicien anglais cherche à percer et, pour des raisons inconnues, est le seul à se souvenir des Beatles.

REBECCA (2020)
Rôle: Mrs de Winter
Sortie (Fr): 21 Octobre 2020
Une jeune femme naïve épouse un riche veuf et part s'installer dans son manoir gigantesque. Elle constate que le souvenir de la première épouse maintient une emprise sur son mari et les domestiques...

THE DIG (2020)
Rôle: Peggy Preston
Sortie (Fr): Inconnue
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, une jeune veuve est persuadée que ses terres cachent des richesses souterraines. Son intuition va finir par payer...

THE PURSUIT OF LOVE (2021)
Rôle: Lisa Radlett
Diffusion (BBC): Inconnue
Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Lisa Radlett. Aînée d'une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.

COWBOY BOB (2021)
Rôle: Peggy Jo Tallas
Sortie: Inconnue
Au début des années 90, Peggy Jo Tallas commence une série de braquages de banque dans le Texas. Elle commet ses crimes déguisés en homme, le FBI n'a aucune idée que c'est une femme, la surnommant Cowboy Bob.

THE PARIS TRAP (2022)
Rôle: Inconnu
Sortie: Inconnue
En vacances à Paris, une jeune femme Américaine est victime d'une erreur d'identité et doit jouer un rôle pour sauver sa vie.
Agendas

Lily n’a pas d’événement prévus pour le moment.

Lumière Sur

Lily James France ouvre sa chaîne Youtube de vidéos en sous-titré Français ! [ Lien de la chaîne ]

 

Twitter Du Site
Family Sites

Elite & Top Affiliates

→ Co-stars & friends


→ Partenaires

Dons

Vous souhaitez contribuer à l’amélioration du site LilyJamesFrance.com ? Afin de vous accorder plus de qualité, nous appelons à vos dons. Pour toute action et renseignement, veuillez nous contacter sur lilyjamesfr@gmail.com

Informations

LilyJamesFrance.com n’est pas le site officiel de Lily James. Je n’ai aucun contact avec elle, les membres de sa famille, de son entourage ou de ses agents. Toutes les photos ainsi que les vidéos appartiennent à leurs auteurs respectifs, pour tout crédits merci de me joindre. Images and videos credits go to their respectives owners. Please contact us if there’s a problem or before taking any legal actions.

(etablished on February 2020) |

@ 2016-2020 Lily James France

Advertisement


Lily James France • Designed by Gratrix Designs • Hosted by Flaunt | DMCA | Privacy Policy